À surveiller: Transcontinental, WSP Global et Shaw Communications

Publié le 15/05/2019 à 09:12

À surveiller: Transcontinental, WSP Global et Shaw Communications

Publié le 15/05/2019 à 09:12

Par Jean Gagnon

(Photo: 123RF)

Que faire avec les titres de Transcontinental, WSP Global et Shaw Communications ? Voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement. Note: l'auteur peut avoir une opinion différente de celle des analystes.

Transcontinental (TCL.A, 15,06 $): le titre a-t-il trop baissé ?

Depuis janvier, l’imprimeur de Montréal fait face à des difficultés dans le secteur de l’impression de circulaires, mais la baisse des bénéfices qui en résultera justifie-t-elle le recul de plus de 5 $ du cours de l’action depuis trois mois ?

Adam Shine, analyste chez Financière Banque Nationale, croit que la diminution remarquée en janvier des circulaires imprimées pour deux détaillants s’est poursuivie durant le trimestre en cours.

De plus, Transcontinental sera interpellée par la consultation sur l’à-propos de la distribution du Publisac lancée en mars par la Ville de Montréal et qui pourrait déboucher éventuellement sur une consultation publique.

Malgré ces vents de face, l’analyste de la Financière maintient sa recommandation de « surperformance », mais il réduit légèrement son cours cible de 22 $ à 21 $. Transcontinental présentera ses résultats du deuxième trimestre le 6 juin.

Adam Shine estime que la baisse du cours de l’action des derniers mois implique que les bénéfices avant intérêts impôts et amortissement (BAIIA) attribuables aux circulaires auraient fondu jusqu’à maintenant de presque 44 % selon sa mesure de la valeur nette des actifs (NAV metrics). Selon lui, il est improbable que 50 % à 80 % des activités du secteur des circulaires disparaissent ainsi.

Transcontinental s’appliquera à réajuster ses coûts durant la deuxième moitié de l’année en fermant ses installations de Brampton. Cela impliquera des mises à pied de 125 employés, note l’analyste.

*Divulgation: Les Affaires est une entité de Transcontinental.

À la une

L'indemnité de départ de l'ex-patron de Bombardier mal reçue par une firme

Glass Lewis « remet en question » les « indemnités substantielles » octroyées à Alain Bellemare.

Repousser les limites

BLOGUE INVITÉ. La pandémie a été un laboratoire d’expérimentation exceptionnel pour plusieurs entreprises.

Projet de loi 61: accélérer des projets d'infrastructures

Des projets pourraient bénéficier de « mesures d’accélération », telles que des « procédures d’expropriation allégées».