À surveiller: SNC-Lavalin, Lion et Power Corp

Publié le 17/05/2021 à 09:26

À surveiller: SNC-Lavalin, Lion et Power Corp

Publié le 17/05/2021 à 09:26

(Photo: La Presse Canadienne)

Que faire avec les titres de SNC-Lavalin, Lion et Power Corp? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: les auteurs peuvent avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

SNC-Lavalin (SNC, 32,17 $): de judicieuses décisions de la direction

Les résultats trimestriels que SNC-Lavalin a dévoilés le 14 mai 2021 démontrent que sa réorientation vers ses activités de services d’ingénierie rapporte, à mesure que son carnet de commandes pour projets clé en main à prix forfaitaire s’écourte. Ce constat réjouit Benoît Poirier, de Desjardins Marché des capitaux.

Son bénéfice avant intérêts, impôts, et amortissement ajusté (BAIIA) et son bénéfice par action tirés de ses services professionnels et gestion de projets atteignent respectivement 164 millions de dollars (M$) et 0,48 $. Ils ont tous les deux dépassé les attentes des analystes. Ceux-ci misaient plutôt sur un BAIIA ajusté de 149 M$ et un bénéfice par action de 0,33 $.

Pour le sixième trimestre de suite, les flux de trésorerie générés par l’exploitation de SNC-Lavalin de 6 M$ sont supérieurs aux attentes de Desjardins Marché des capitaux, qui tablaient sur des pertes de 184 M$.

Au premier trimestre de 2021, la dette garantie nette de SNC-Lavalin représente 1,8 fois son BAIIA, ce qui est mieux que la prévision de 2,7 fois de Benoit Poirier.

La vente annoncée le 8 février dernier de ses activités du secteur Pétrole et gaz d’ici la fin du 2e trimestre et l’aboutissement de ses derniers projets clé en main à prix forfaitaire du secteur des Ressources indique à l’analyste que les investisseurs devraient regagner de l’intérêt pour le titre, alors qu’une réévaluation se trame selon lui d’ici la fin de 2021.

La direction s’attend à ce que ses revenus tirés de son service d’ingénierie grimpent légèrement en 2021, tout comme les analystes qui misent sur une hausse de 3 %. La société de Montréal estime que ses marges d’exploitation devraient croître dans une fourchette de 8 à 10 %, alors que les analystes visent au centre avec une hausse de 9,1 % anticipée. Son carnet de commandes 1,15 fois supérieur à son carnet de livraisons au premier trimestre laisse présager une solide année, croit Benoit Poirier.

L’analyste croit que le plan de match de la direction pour le reste de 2021 devrait permettre à l’entreprise d’investir des capitaux pour réaliser des fusions et acquisitions, ou pour racheter des actions afin de bonifier la valeur pour ses actionnaires. Ce serait une étape importante pour l’entreprise dans sa transition vers un modèle d’affaires basé sur ses services d’ingénierie.

Desjardins Marché des capitaux maintient sa recommandation d’achat, et fait passer son cours cible de 37 $ à 44 $.

 

Lion Electrique (LEV, 15,09 $US): la Nationale entame le suivi

Sur le même sujet

À surveiller: Lion Électrique, Dollarama et Dentalcorp

Que faire avec les titres de Lion Électrique, Dollarama et Dentalcorp? Voici quelques recommandations d'analystes.

Lion Électrique implantera finalement son usine à Mirabel

La Ville de Saint-Jérôme espérait accueillir les nouvelles installations de Lion, où l'entreprise a démarré.

À la une

Appel aux candidatures: Chapeau les PDG!

20/07/2021 | lesaffaires.com

Les Affaires souhaite souligner le travail inspirant de PDG en cette période pleine d'incertitudes.

Julien Depelteau, le résilient: contourner les nombreuses tuiles

Édition du 25 Novembre 2020 | François Normand

CHAPEAU LES PDG! Le patron de Flexpipe a su rebondir malgré toutes les tuiles qui lui sont tombées sur la tête.

Mélanie ­Paul, l'audacieuse: déployer son «Plan ­Sud»

Édition du 25 Novembre 2020 | François Normand

CHAPEAU LES PDG! L'entrepreneure innue a rebrassé ses cartes pour accélérer sa diversification.