À surveiller: SNC-Lavalin, Canadian Tire et Uni-Sélect

Publié le 12/02/2019 à 09:46

À surveiller: SNC-Lavalin, Canadian Tire et Uni-Sélect

Publié le 12/02/2019 à 09:46

Par François Pouliot
Uni-Sélect (UNS, 19,18$): une cible pour O'Reilly?

Desjardins Marché des capitaux réitère une recommandation d'achat.

Benoit Poirier dit avoir eu l'occasion de s'entretenir avec Mark Merz, vice-président en charge des relations avec les investisseurs de O'Reilly, un leader des pièces d'automobiles aux États-Unis, avec plus de 5 200 magasins et des revenus de 9,5 G$ US.

L'analyste rappelle qu'à la fin octobre, à une conférence, l'entreprise n'a pas caché son intérêt pour le Canada et le Mexique. Même si elle demeure focalisée sur des marchés où elle est encore absente aux États-Unis (Delaware, Maryland, New Jersey, New York, etc.), elle dit demeurer ouverte à des fusions et acquisitions dans ces deux pays.

Il note que la société a un ratio dette/BAIIA de 2,23 alors que sa cible est de demeurer sous les 2,5. En prenant en compte ses flux de trésorerie 2019, M. Poirier calcule qu'elle dispose de 2 G$ US qu'elle pourrait déployer en fusions et acquisitions, ce qui lui permettrait d'absorber entièrement Uni-Sélect sans avoir à émettre d'actions.

Il dit continuer de voir le titre comme sous-évalué et de voir O'Reilly comme une potentielle intéressée.

La cible est maintenue à 29$.

SUIVRE SUR TWITTER: F_POULIOT

 

Sur le même sujet

Le chiffre d'affaires de Canadian Tire hausse au 3e trimestre

L’entreprise versera désormais un dividende trimestriel de 1,1375$ par action, ce qui représente une hausse de 10 cents.

«L'argent» électronique Canadian Tire aura une date d'expiration

Plus d'un milliard de dollars d'argent Canadian Tire a été mis en circulation depuis le lancement du programme en 1958.

À la une

Commerce en Asie: ne misons pas tout sur la Chine

ANALYSE - Exporter, c’est un peu comme investir à la Bourse : il ne faut pas tout mettre ses œufs dans le même panier.

Michel Letellier, ancré dans la collectivité

Édition du 07 Décembre 2019 | François Normand

PDG DE L’ANNÉE – MOYENNE ENTREPRISE. Michel Letellier est assez unique au Québec.

Voici de quoi sont faits les PDG de l'année «Les Affaires»

04/12/2019 | Catherine Charron

BALADO. Prenez des notes. Qui sait, ça pourrait être vous l'an prochain...