À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

Publié le 19/10/2019 à 08:33

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

Publié le 19/10/2019 à 08:33

Par lesaffaires.com
Un avion de la C Series aux couleurs de Swiss

(Photo: courtoisie)

Que faire avec les titres de Bombardier, MTY et Air Canada? (Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement. Note: l'auteur peut avoir une opinion différente de celle des analystes.

Bombardier (BBD.B, 1,61 $): l’occasion est belle de vendre des actifs non-essentiels, suggère un analyste

Fadi Chamoun, analyste chez BMO Marchés des capitaux, croit que Bombardier devrait examiner de près la possibilité de vendre avant terme sa participation dans la co-entreprise avec Airbus concernant la production des avions de l'ex-CSeries.

L’analyste estime que la valeur de cet actif, combinée aux revenus générés par la vente de son programme d’avions régionaux à Mitsubishi Heavy Industries et d’autres actifs aéronautiques, surpasserait la valeur de la capitalisation boursière actuelle de la société.

Comme les coûts reliés à sa dette totalisent actuellement près de 1 milliard de dollars par année. l’utilisation de ces sommes pour accélérer le processus de désendettement de l'entreprise pourrait être une source de création de valeur significative, selon l’analyste de la BMO.

L’occasion est belle d’autant plus que Bombardier approche un point d’inflexion où ses divisions Transport et Avions d’affaires vont commencer à générer des flux de trésorerie positifs et soutenables, prévoit l’analyste.

Sa recommandation est «surperformance» et son cours cible est de 4,00$.

En disposant de sa position dans la co-entreprise avec Airbus plutôt que ce que l’entente prévoit, Bombardier pourrait toucher environ 2,3 milliards de dollars, estime l’analyste.

L’utilisation de ces fonds pour réduire sa dette créera de la valeur instantanément, étant donné qu’elle réduira les coûts de financement, mais aussi, et ce qui est plus important encore selon l’analyste, c’est qu’elle réduira les craintes des investisseurs quant aux risques de liquidité en cette période d’incertitude économique et d’échéances de dettes importantes.

La transaction est certainement réalisable, selon Fadi Chamoun, car l’achat des intérêts minoritaires de la co-entreprise par Airbus pourrait être plus intéressant pour elle maintenant que lorsque le programme atteindra un taux de production plus élevé.

MTY (MTY, 52,01$): le bon et le moins bon


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

Expérience

Jeudi 20 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 - Québec

Mercredi 18 mars

Sur le même sujet

À la une

Les investissements miniers progressent 7% en 2018

14/11/2019 | François Normand

L'Association minière du Québec s’inquiète toutefois de la réduction des dépenses d'exploration.

Immobilier: le Québec termine l'année en force

14/11/2019 | Les Affaires - JLR

BLOGUE INVITÉ. À Montréal, l’ajout de nouvelles unités peine à répondre à la demande, ce qui fait grimper les prix.

Canopy Growth rate la cible, le titre plonge

Mis à jour le 14/11/2019 | Denis Lalonde

Le titre de Canopy Growth termine la journée sur une chute de 14,27% à la Bourse de Toronto.