À surveiller: Bombardier, IBM et Fiera Capital

Publié le 21/04/2022 à 09:04

À surveiller: Bombardier, IBM et Fiera Capital

Publié le 21/04/2022 à 09:04

Par Charles Poulin

IBM a présenté des revenus de 14,2 G$ US et un bénéfice par action de 1,40 $US au premier trimestre. (Photo: 123RF)

Que faire avec les titres Bombardier, IBM et Fiera Capital? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.


Bombardier (BBD.A, 1,51 $): le marché des avions d'affaires est en santé

Malgré le fait que la guerre en Ukraine ait injecté une dose d’incertitude chez Bombardier, le marché des avions d’affaires est suffisamment fort pour que Banque Nationale Marchés financiers conserve son optimisme face à l’entreprise québécoise.

Le marché des avions d’affaires russe représente historiquement plus ou moins 5% du chiffre d’affaires de Bombardier, rappelle l’institution financière.

La firme de recherche et de données WINGX indique toutefois que le marché international est extrêmement fort. La croissance record s’est atténuée quelque peu en Europe, mais demeure 7% plus élevée qu’en 2019. Cette croissance est de 26%, sur une base annuelle, en Amérique du Nord et est en progression de 25% comparativement à celle d’avril 2019.

Le marché des avions d’affaires usagés est également très serré. La firme d’informations aériennes JETNET estime qu’à la fin de février, il y avait 706 avions d’affaires à vendre, soit 3,1% de la flotte mondiale. Seulement 48 de ces appareils avaient moins de cinq ans. Un pourcentage de moins de 10% est habituellement signe que le marché est en santé, ce qui voudrait dire que la situation actuelle est extrêmement positive en termes de demande future pour de nouveaux avions.

La Banque Nationale voit aussi d’un œil positif les finances futures de Bombardier. Elle croit que l’entreprise québécoise sera en mesure de rehausser son bénéfice avant impôts, intérêts et amortissement (BAIIA) de 640 M$ à 1,5 G$ d’ici 2025. Bombardier devrait aussi être capable de maximiser ses marges au fur et à mesure qu’elle maîtrisera la courbe des coûts de son modèle Global 7500. La croissance de son BAIIA conjugué avec une baisse des dépenses veut dire que l’entreprise aura une plus grande marge de manœuvre au cours des prochaines années, avance l’institution financière.

Les estimations à long terme de la Banque Nationale envers Bombardier restent donc inchangées. Le cours cible est maintenu à 2,65 $, tout comme la prévision de «surperformance» de l’entreprise à l’intérieur de son secteur d’activités.

 

International Business Machines (IBM, 129,15 $ US): bonnes prévisions pour la prochaine année

Sur le même sujet

Instagram et Facebook suppriment des messages proposant des pilules abortives

Les publications proposant des pilules abortives aux femmes sont supprimés violant les normes de la plateforme.

Comment le métavers rapportera de l'argent

Édition du 15 Juin 2022 | Maxime Johnson

Trois mille milliards de dollars américains: c’est la contribution estimée du métavers à l’économie mondiale.

À la une

Faire partie de la même équipe que Cole Caufield avec Lipsweater

Une start-up montréalaise propose aux mordus du hockey de faire partie du même club que Cole Caufield.

Bourse: Wall Street termine en hausse, coup de rein avant le week-end férié

Mis à jour à 17:09 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto est fermée pour la Fête du Canada.

Twitter: un rendement assuré de 43%?

EXPERT INVITÉ. Le titre de Twitter se négocie à 37,80$US, 43% sous le prix offert par Elon Musk. Pourquoi?