À surveiller: Bombardier, Banque Royale et Roots

Publié le 14/06/2018 à 08:05

À surveiller: Bombardier, Banque Royale et Roots

Publié le 14/06/2018 à 08:05

Par Dominique Beauchamp


Roots (ROOT, 11,05$): la barre est plus haute pour le reste de l’année


Le détaillant de vêtements et d'accessoires de luxe au logo de castor aura fort à faire pour atteindre ses objectifs annuels étant donné le retard du premier trimestre causé par le verglas s d’avril.


Sans l’effet de la météo, qui a frappé 80% de ses boutiques, les ventes des magasins comparables ont crû de 8,2%, alors que le consensus attendait une progression de 15 à 16%, précise Michael Binetti, de Credit Suisse.


En conséquence, Roots a essuyé une perte de 0,11$ par action, deux cents de plus que le déficit de 0,09$ par action prévu.


«On comprend mieux pourquoi Roots cherche à diversifier ses sources de revenus dans de nouveaux marchés américains moins touchés par l’impact saisonnier de l’hiver», écrit l’analyste.


Pour 2019, Roots prévoit toujours des revenus de 410 à 450 millions de dollars, un bénéfice d’exploitation de 61 à 68M$ et un bénéfice par action de 0,08 à 0,95$.


L’entreprise peut y arriver, croit cet analyste, parce que le premier trimestre lui procure seulement 15% des ventes annuelles.


Au cours des trois prochains trimestres, la rénovation de 10 à 12 boutiques devrait aussi stimuler les ventes des magasins rajeunis (habituellement les ventes moyennes bondissent de 20%).


La réduction de 40% du nombre d’articles offerts d’ici 2020 - pour épurer les collections, améliorer l’impact des items plus populaires et réduire la quantité de marchandises soldées - devrait aussi soutenir la marge brute, a promis la société.


M. Binetti s’inquiète des perspectives à moyen terme une fois que l’impact des différentes initiatives de relance se dissipera.


Roots érige un nouveau centre de distribution au coût de 16M$ qui doublera la taille du centre actuel pour entreposer et expédier les marchandises au magasins et aux clients qui achètent en ligne. Achevé à la mi-2019, le centre devrait fournir des économies de 20% par item manipulé à partir de 2020.


L’analyste maintient son cours-cible de 13$ et sa recommandation neutre.


 


 

À suivre dans cette section


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre

Sur le même sujet

Résultats en demi-teinte pour la Banque Royale

23/05/2019 | AFP

La plus importante banque au pays a encaissé un bénéfice net de 3,23 milliards $, ou 2,20 $ par action.

Banques: à quoi s'attendre au deuxième trimestre

Mis à jour le 15/05/2019 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. À cinq jours des résultats du 2e trimestre pour les banques, les attentes des analystes sont bien modestes.

À la une

Will.i.am investit dans la montréalaise Stradigi AI

23/05/2019 | Martin Jolicoeur

«Nous voulons devenir un acteur majeur de l’industrie mondiale de l’IA», affirme son président.

À surveiller: Banque Royale, Banque TD et Héroux-Devtek

09:15 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Banque TD, Banque Royale et Héroux-Devtek? Voici quelques recommandations d'analystes.

10 choses à savoir vendredi

L'ECG de l'Apple Watch au Canada, Ottawa pressé de lâcher Huawei, IBM ajoutera 20% à vos profits grâce à la météo.