À surveiller: Bombardier, Banque Royale et Roots

Publié le 14/06/2018 à 08:05

À surveiller: Bombardier, Banque Royale et Roots

Publié le 14/06/2018 à 08:05

Par Dominique Beauchamp


Roots (ROOT, 11,05$): la barre est plus haute pour le reste de l’année


Le détaillant de vêtements et d'accessoires de luxe au logo de castor aura fort à faire pour atteindre ses objectifs annuels étant donné le retard du premier trimestre causé par le verglas s d’avril.


Sans l’effet de la météo, qui a frappé 80% de ses boutiques, les ventes des magasins comparables ont crû de 8,2%, alors que le consensus attendait une progression de 15 à 16%, précise Michael Binetti, de Credit Suisse.


En conséquence, Roots a essuyé une perte de 0,11$ par action, deux cents de plus que le déficit de 0,09$ par action prévu.


«On comprend mieux pourquoi Roots cherche à diversifier ses sources de revenus dans de nouveaux marchés américains moins touchés par l’impact saisonnier de l’hiver», écrit l’analyste.


Pour 2019, Roots prévoit toujours des revenus de 410 à 450 millions de dollars, un bénéfice d’exploitation de 61 à 68M$ et un bénéfice par action de 0,08 à 0,95$.


L’entreprise peut y arriver, croit cet analyste, parce que le premier trimestre lui procure seulement 15% des ventes annuelles.


Au cours des trois prochains trimestres, la rénovation de 10 à 12 boutiques devrait aussi stimuler les ventes des magasins rajeunis (habituellement les ventes moyennes bondissent de 20%).


La réduction de 40% du nombre d’articles offerts d’ici 2020 - pour épurer les collections, améliorer l’impact des items plus populaires et réduire la quantité de marchandises soldées - devrait aussi soutenir la marge brute, a promis la société.


M. Binetti s’inquiète des perspectives à moyen terme une fois que l’impact des différentes initiatives de relance se dissipera.


Roots érige un nouveau centre de distribution au coût de 16M$ qui doublera la taille du centre actuel pour entreposer et expédier les marchandises au magasins et aux clients qui achètent en ligne. Achevé à la mi-2019, le centre devrait fournir des économies de 20% par item manipulé à partir de 2020.


L’analyste maintient son cours-cible de 13$ et sa recommandation neutre.


 


 

À suivre dans cette section


image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Un Bitcoin pour Noël?

BLOGUE INVITÉ: Devriez-vous encore considérer le Bitcoin comme un investissement valable?

Facebook: la Banque Royale nie les propos du New York Times

Le New York Times soutient que la banque a pu lire, écrire et supprimer des messages d'utilisateurs sur Facebook.

À la une

Michael Sabia à la défense de SNC-Lavalin

Il y a 54 minutes | Stéphane Rolland

« C’est important de comprendre l’ampleur du changement qu’il y a eu dans cette société», rappelle-t-il.

La Caisse échappe aux pertes

La Caisse a affiché un rendement de 4,2% en 2018, malgré une année difficile sur les marchés boursiers mondiaux.

La valeur du portefeuille hydrocarbures de la Caisse a diminué sur sept ans

Sa valeur a diminué de 3 milliards $ depuis au moins sept ans.