À surveiller: Bombardier, Banque Royale et Roots

Publié le 14/06/2018 à 08:05

À surveiller: Bombardier, Banque Royale et Roots

Publié le 14/06/2018 à 08:05

Par Dominique Beauchamp

Que faire avec les titres de Bombardier, Banque Royale et Roots? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée. 


Bombardier (BBD.B, 4,91$): un troisième analyste passe à 6$


C’est au tour de Cameron Doersken, de la Financière Banque Nationale, de relever son cours-cible de 4,75$ à 6$. Il est le troisième analyste à fixer un objectif de 6$ depuis le 8 juin, en raison des meilleures perspectives que prévues pour les avions d’affaires.


L’analyste est revenu enchanté d’une visite des installations de Bombardier organisée pour ses clients où il a appris que le nombre de jets d’affaires usagés à vendre n’a pas été aussi faible depuis la crise de 2008, ce qui est de bon augure pour les ventes d’appareils neufs.


L’analyste rappelle aussi que les premières livraisons des appareils Global 7500 commenceront à la fin de 2018. En 2020, 40 de ces appareils seront livrés.


Plus important encore pour cette division est le lancement en 2019 des nouveaux Global 5500 et Global 6500 dont la performance technique rivalise les nouveaux G500 et G600 de son rival Gulfstream.


Ces perspectives améliorent les chances que cette division atteigne les marges visées de 8 à 10%, d’ici 2020.


M. Doersken croit même possible que cette division dépasse la marque de 10%, à mesure que le marché migrera vers les modèles plus haut de gamme.


«Nos perspectives favorables pour la société s’appuient aussi sur l’amélioration prévue des marges dans toutes les divisions, le retour de flux de trésorerie libres récurrents à partir de 2019 et la confiance accrue dans la capacité d’atteindre les objectifs fixés en 2020», écrit-il.


Pour couronner le tout, l’analyste espère qu’au salon aéronautique de Farnborough, à la mi-juillet, Bombardier et Airbus annonceront d’autres commandes pour le C Series.


Banque Royale (RY, 100,06$): un vaste chantier numérique pour rester numéro un



image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Un Bitcoin pour Noël?

BLOGUE INVITÉ: Devriez-vous encore considérer le Bitcoin comme un investissement valable?

Facebook: la Banque Royale nie les propos du New York Times

Le New York Times soutient que la banque a pu lire, écrire et supprimer des messages d'utilisateurs sur Facebook.

À la une

La Bourse démarre en lion, trop tôt pour fêter?

Mis à jour le 19/01/2019 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Robots et espoirs soulèvent les cours, mais une remontée des taux guette si une reprise se confirmait.

Le Canada doit se préparer à un Brexit «dur»

19/01/2019 | François Normand

ANALYSE - À moins d'une surprise, le libre-échange entre le Canada et le Royaume-Uni prendra fin. Il faut s'y préparer.

À surveiller: les titres qui ont attiré votre attention

19/01/2019 | François Pouliot

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.