À surveiller : BRP, Roku et Hexo

Publié le 11/10/2019 à 08:14

À surveiller : BRP, Roku et Hexo

Publié le 11/10/2019 à 08:14

Par Stéphane Rolland

Un Sea-Doo conçu par BRP. (Photo: courtoisie)

Que faire avec les titres de BRP, Roku et Hexo? Voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement. Note: l'auteur peut avoir une opinion différente de celle des analystes.

BRP (DOO, 51,33$): le prochain plan 2025

Cameron Doerksen, de la Financière Banque Nationale, est optimiste à l’approche des journées des investisseurs qui auront lieu les 28 et 29 octobre prochains. L’analyste, qui émet une recommandation «surperformance», fait passer sa cible de 51$ à 58$.

Le fabricant de véhicules récréatifs de Valcourt devrait dévoiler ses objectifs de croissance d’ici 2025. «Nous pensons que l’entreprise présentera un chemin très crédible vers la croissance des revenus et des bénéfices, commente M. Doerksen. Ça devrait être un catalyseur à court terme pour le titre. »

En 2015, la société avait dévoilé un plan «ambitieux» sur cinq ans. Il note que la société a dépassé ses prévisions annuelles chaque année au cours de cette période, ce qui lui fait dire que la direction a prouvé son habilité d’exécution. «Les investisseurs devraient donc juger le prochain plan crédible.»

Pour l’exercice 2021, l’analyste anticipe désormais un bénéfice de 3,74 $ par action. Cette prévision était à 3,55$ avant la publication de la note. Il souligne que, malgré son optimisme, le consensus est encore plus enthousiaste que lui avec une prévision de 4,15$.

Financière Banque Nationale réitère sa recommandation «surperformance».

À la une

Reitmans ferme des boutiques et coupe 1400 postes

L'enseigne fermera ses magasins Addition Elle et Thyme Maternité au cours de l’été.

Un plan de 400 M $ pour la relance de l'industrie culturelle

Mis à jour il y a 5 minutes | La Presse Canadienne

« On est confiant de pouvoir rouvrir les lieux de diffusion avant la Fête nationale » a dit la ministre Roy.

Bombardier clôture la vente des CRJ à Mitsubishi pour 550M$US

Bombardier pourra se concentrer sur sa seule source de revenus restante, les avions privés.