René Vézina : Retraite : les plus jeunes à fort risque

Publié le 20/12/2010 à 09:09, mis à jour le 20/12/2010 à 09:28

René Vézina : Retraite : les plus jeunes à fort risque

Publié le 20/12/2010 à 09:09, mis à jour le 20/12/2010 à 09:28

Blogue.

Les plus jeunes vont éprouver de sérieux problèmes lorsque sonnera l’heure de la retraite, bien pires que ceux que l’on peut connaître aujourd’hui.

C’est la principale conclusion à laquelle en arrive l’Institut CD Howe, dans un rapport tout juste publié, intitulé : Canada’s Looming Retirement Challenge.

En bref, les auteurs concluent que les Canadiens qui ont pris leur retraite depuis les années 1980, et encore aujourd’hui, demeurent relativement bien préparés : 5 sur 6 peuvent compter, au moment de cesser de travailler, sur environ 75 % de leurs revenus pré-retraite. C’est le seuil qui permet de maintenir le même niveau de vie, selon les barèmes communément admis.

Pour atteindre ce seuil, on additionne les régimes publics (Sécurité de la vieillesse et Régime de rentes), les régimes complémentaires (privés ou REER), les épargnes personnelles et les autres actifs (équité nette des propriétés, etc.) Les citoyens qui gagnent moins cher peuvent même espérer recevoir PLUS à l’heure de la retraite (plus de 100 %) de leur revenu actuel), à cause de tous les programmes gouvernementaux qui s’enclenchent.

Mais le tableau est beaucoup moins réjouissant pour les 25-30 ans.

Lorsque viendra leur tour d’accrocher leurs patins, dans une quarantaine d’années, à peine 55 % seront en mesure d’atteindre ce seuil des 70-75 %. La proportion sera encore plus faible pour les pus haut salariés. Ils auront toutes les misères du monde à maintenir leur niveau de vie pré-retraite.

Pourquoi ? Parce qu’ils ont moins tendance à mettre de l’argent de côté, parc qu'ils risquent de ne pas voir la valeur de leur propriété augmenter autant qu’avant, parce que les charges sociales et autres prélèvements seront probablement plus élevés… bref, il va leur en rester moins dans les poches.

Les gens de CD Howe recommandent donc qu’on étudie sérieusement la question, quitte à amender les programmes existants, pour éviter une baisse généralisée du niveau de vie dans les décennies à venir.

Je vous soumets donc une humble suggestion, et je vous encourage à y aller des vôtres : dans sa forme actuelle, le régime d’épargne retraite permet de déduire de l’impôt les sommes versées à son compte, tout en exigeant des paiements plus tard. C’est simplement de l’impôt différé. Compte tenu de ce que l’on entrevoit, pourquoi ne pas assouplir cette disposition et réduire l’impôt à être payé à la sortie, en considérant l’état des besoins des gens qui puiseront alors dans leur bas de laine ?

À propos de ce blogue

Observateur et commentateur privilégié de l’économie québécoise depuis plus de 20 ans, René Vézina fait le point sur un monde en évolution constante. Il jette un regard critique sur les événements et les vulgarise pour faire ressortir les enjeux cachés.

René Vézina

Blogues similaires

5 trucs ultra simples pour gagner en empathie

16/10/2019 | Olivier Schmouker

BLOGUE. C'est que l'empathie est devenue un incontournable au travail – pour négocier, pour résoudre un conflit, etc.

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.

La fin de ce blogue, une occasion de rebondir

Mis à jour le 06/03/2017 | Julien Brault

BLOGUE INVITÉ. Je pourrai découvrir de nouvelles occasions d'affaires. C'est ainsi que prospèrent les start-ups.