Vous considérez-vous comme un expert de l'investissement boursier?

Publié le 19/06/2020 à 11:30

Vous considérez-vous comme un expert de l'investissement boursier?

Publié le 19/06/2020 à 11:30

Un investisseurs qui regarde des graphiques.

(Photo: 123RF)

BLOGUE INVITÉ. Attention! Votre réponse pourrait en dire long sur votre niveau réel de compétence.

Le graphique (Wikipédia) qui suit illustre l’effet Dunning-Kruger, aussi appelé effet de sur-confiance. Le phénomène a été découvert à partir d’une série d’expériences effectuées par les psychologues américains David Dunning et Justin Kruger dont les résultats ont été publiés en 1999.

 

 

Permettez-moi de ramener cet effet au monde du tennis, un domaine que je connais bien pour y avoir pataugé depuis ma tendre enfance. En toute humilité, je me considère comme un joueur de niveau élevé, même si je sais très bien qu’il y a de nombreux joueurs passablement supérieurs à moi!

Au fil des ans et dans les nombreux tournois auxquels j’ai participé, j’ai constaté un phénomène récurrent. Les joueurs qui se prennent le plus au sérieux, ceux qui possèdent l’équipement le plus dispendieux et le plus récent et qui affichent une attitude arrogante et confiante sont bien souvent des joueurs de niveau relativement faible. En revanche, ceux qui sont humbles et qui ne se prennent pas trop au sérieux sont bien souvent des joueurs expérimentés et d’un niveau élevé. C’est un avertissement: attention aux joueurs qui n’ont l’air de rien!

Si l’on se fie au graphique, on constate que les débutants, dans quelque domaine que ce soit, ont tendance à surestimer leur niveau de compétence. Leur niveau de confiance rivalise même avec celui des experts! À ce stade, le joueur de tennis pourrait retomber rapidement sur terre dès qu’il aura à se mesurer à un adversaire expérimenté (j’ai moi-même connu ce phénomène à nombreuses reprises au fil des ans!).

Mais après avoir franchi «la Montagne de la stupidité», le joueur de tennis réalise assez rapidement que la pratique du sport est beaucoup plus complexe qu’il ne le croyait au départ. Le joueur ou la joueuse de tennis aura beau progresser sans relâche, il y aura toujours des adversaires plus doués et plus expérimentés. Dans la «Vallée de l’humilité», il ou elle réalisera combien le tennis est un sport aux multiples facettes et combien il lui faudra apprendre et progresser à de nombreux niveaux (technique, stratégique, physique et psychologique) avant d’atteindre un réel niveau d’expertise.

L’analogie existe bel et bien dans le domaine de l’investissement boursier. Les débutants boursicoteurs croient couramment qu’ils s’y connaissent dans le domaine alors qu’ils n’y connaissent essentiellement rien. Pour les débutants, des rendements annuels de 25% ou 30% paraissent réalistes. Souvent, ils croient qu’ils ont trouvé une méthode unique qui leur permettra de s’enrichir rapidement.

On a vu au cours des dernières semaines que plusieurs personnes avaient profité de la pandémie et du confinement pour ouvrir des comptes de courtage et s’adonner au passe-temps de l’heure, le «day trading» (spéculation sur séance). J’ai la nette impression que plusieurs d’entre eux pourraient apprendre ce qu’est l’effet Dunning-Kruger de la manière la plus douloureuse – en perdant beaucoup d’argent. Plusieurs d’entre eux pourraient se retrouver dans la «Vallée de l’humilité» au cours des mois à venir.

Philippe Le Blanc, CFA, MBA

P.S. Ceci est mon dernier blogue avant la relâche estivale. De retour en septembre. Merci de me lire et bon été!

Blogues similaires

Que disent l'emploi et d'autres signaux pour la suite en Bourse?

BLOGUE. L'emploi est un indicateur contraire parce que le chômage ne peut que s'améliorer après une récession.

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?