Un rendement annuel composé de 10% est-il réaliste?

Publié le 18/10/2019 à 15:23

Un rendement annuel composé de 10% est-il réaliste?

Publié le 18/10/2019 à 15:23

Un graphique qui montre une forte croissance.

(Photo:123RF)

BLOGUE INVITÉ. À la suite de mon blogue de la semaine dernière («Cette vilaine tentation de spéculer qu’ont les investisseurs débutants»), j’ai reçu quelques questions fort pertinentes de lecteurs, dont les deux qui suivent.

La première remet en question mon allégation selon laquelle un rendement annuel composé de 10% est réaliste si l’on investit dans les actions.

Or, je me fie aux rendements historiques de la Bourse américaine, plus précisément de l’indice S&P 500, selon les données colligées par Thomson Reuters. Ainsi, de 1927 à 2018, une période de 91 ans, le rendement du S&P 500, incluant les dividendes, a été de 9,49%.

Remarquez que, même si vous ne croyez pas que de tels rendements soient envisageables à long terme, mon affirmation voulant que la Bourse soit très rentable sur une très longue période ne devrait pas, selon moi, être remise en cause.

Pour en faire la preuve, remplaçons mon hypothèse d’un rendement annuel composé de 10% par un rendement de «seulement» 7%. Voici ce que vaudrait un investissement initial de 5 000$ après 10, 20, 30 et 40 ans:

- Dans 10 ans: 9 836$;

- Dans 20 ans: 19 348$;

- Dans 30 ans: 38 061$;

- Dans 40 ans: 74 872$.

Ainsi, même avec un rendement inférieur de près de 30% à ce que le marché américain a procuré au cours des 91 dernières années, la Bourse demeure attrayante à long terme. Mon argument selon lequel il ne faut pas spéculer lorsqu’on commence à investir tient toujours la route.

Un grand-père veut investir pour la retraite de son petit-fils

La deuxième question me vient d’un grand-père qui a décidé de donner 1 000$ chaque année à son petit-fils de huit ans pendant les 10 prochaines années, soit un investissement total de 10 000$. Il voudrait savoir combien vaudrait cette somme lorsque son petit-fils aura 65 ans, en présumant qu’il obtienne les mêmes rendements que la Bourse a dégagés historiquement et qu’il ne touche pas à ces investissements avant l’âge de 65 ans.

La réponse (en supposant un rendement annuel composé de 9,49%): un peu plus de 1,2 M$!

Voici une illustration de ce calcul:

Année Investissement Âge du petit-fils

Valeur de l'investissement lorsqu'il aura 18 ans

1 1000$ 8 2 478 $
2 1000$ 9 2 261 $
3 1000$ 10 2 065 $
4 1000$ 11 1 886 $
5 1000$ 12 1 723 $
6 1000$ 13 1 574 $
7 1000$ 14 1 437 $
8 1000$ 15 1 313 $
9 1000$ 16 1 199 $
10 1000$ 17 1 095 $
  Totalité à 18 17 031 $
  Totalité à 65 1 207 373 $

 

Merci pour cette question qui confirme avec éloquence ce que mon blogue de la semaine passée prétendait: la Bourse est très enrichissante sur une très longue période. Elle met également en évidence l’importance de commencer à investir le plus tôt possible.

Philippe Le Blanc, CFA, MBA

Blogues similaires

Le vent tourne-t-il en Bourse?

BLOGUE. Un seizième record pour le S&P 500 cette année suscite encore la méfiance.

Un rendement annuel de 66% sur 30 ans?

BLOGUE INVITÉ. Cet homme a-t-il trouvé le secret de la Bourse? Pouvons-nous en bénéficier?