L’accès universel à Internet haute vitesse doit être une priorité nationale

Publié le 28/08/2021 à 13:17

L’accès universel à Internet haute vitesse doit être une priorité nationale

Publié le 28/08/2021 à 13:17

internet

Les travailleurs forestiers du Canada et leurs familles vivent dans plus de 600 communautés à travers le pays. (Photo: 123RF)

Un texte de Derek Nighbor, président et chef de la direction de l’Association des produits forestiers du Canada

 

COURRIER DES LECTEURS. Au fil de la campagne électorale fédérale, nous pouvons nous attendre à ce que le débat se poursuive sur la meilleure façon de favoriser une reprise post-pandémique qui crée des possibilités pour les Canadiens et leurs familles et qui protège notre environnement. Quel que soit le parti qui l’emportera le 20 septembre, l’Association des produits forestiers du Canada (APFC) croit que la connectivité pour tous les Canadiens est essentielle à la reprise économique du pays. 

Au cours de la dernière année, la pandémie a radicalement changé la façon dont beaucoup d’entre nous travaillent et vivent. Elle a également démontré de manière efficace à quel point nous dépendons tous de réseaux numériques fiables pour rester connectés à notre famille, à nos amis, à notre travail et à d’autres aspects de notre vie quotidienne. 

En même temps, on estime que deux millions de foyers canadiens continuent d’être mal desservis par le numérique et qu’un tiers seulement des communautés autochtones ont accès à Internet à haute vitesse. Il est tout simplement inacceptable qu’un si grand nombre de communautés et de Canadiens soient privés d’un service aussi essentiel. 

Les travailleurs forestiers du Canada et leurs familles vivent dans plus de 600 communautés à travers le pays — dont la plupart se trouvent dans les communautés rurales et nordiques. Les Canadiens comptent sur nous pour produire une gamme de biens en demande, comme le bois pour la construction de bâtiments, les masques et les blouses pour le secteur des soins de santé, l’emballage des aliments et les produits d’hygiène comme les mouchoirs et le papier hygiénique.

Dans notre secteur, la fiabilité de l’accès à internet ou à de la couverture cellulaire est un impératif qui nous permet d’utiliser la technologie de base pour rationaliser efficacement les opérations, attirer de jeunes travailleurs et répondre aux demandes des clients. La connectivité universelle comporte également un élément de sécurité communautaire qu’il ne faut pas négliger, surtout devant l’aggravation des perturbations naturelles, comme la saison des incendies dévastateurs à laquelle nous assistons cette année. 

Le lancement du Fonds pour la large bande universelle en novembre 2020 a été un pas dans la bonne direction. Comme l’a déclaré le président du Forum rural de la Fédération canadienne des municipalités (FCM), Ray Orb, en réponse au programme de 1,75 milliard de dollars (G$), « il est temps que les communautés rurales du pays aient un accès fiable à l’Internet. Il s’agit de faire en sorte que les entreprises locales disposent des outils nécessaires pour réussir et que les familles puissent accéder à des soins de santé et à une éducation de qualité. Des communautés entières comptent sur l’Internet pour se connecter et se développer. Nous devons nous mettre au travail pour combler le déficit de connectivité du Canada. » 

Nous ne pourrions être plus d’accord. 

Ottawa a récemment annoncé un financement de plus de 1,4 G$ pour étendre le service internet à large bande à environ 40 000 foyers dans les régions rurales et éloignées. Cependant, il est clair que le gouvernement, les organismes de réglementation et ceux qui construisent nos réseaux doivent collaborer et investir davantage afin de créer un niveau d’équité plus élevé dans l’ensemble du pays et de s’assurer que les communautés rurales et nordiques ne sont pas laissées pour compte. 

En travaillant avec nos membres à travers le pays, nous continuons à partager avec les décideurs d’Ottawa, des listes mises à jour sur les douzaines de municipalités et communautés autochtones ayant des liens avec la foresterie qui n’ont pas l’accès aux téléphones cellulaires et à l’Internet dont ils ont besoin. 

Nous espérons qu’au cours de cette campagne électorale fédérale, tous les partis continueront à soutenir l’appel important visant à garantir à tous les Canadiens un accès fiable à Internet haute vitesse. L’avenir de nos communautés nordiques et rurales et leur capacité à renforcer leurs économies post-pandémie en dépendent.

À propos de ce blogue

La réaction de Les Affaires réserve cet espace aux lecteurs qui voudraient réagir aux textes d’opinions et d’analyse publiés sur son site internet par ses chroniqueurs et ses experts invités. Seuls les textes respectueux et clairement argumentées seront considérés. Les propos tenus dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Les personnes souhaitant publier une lettre d’opinion dans la rubrique Forum sont invitées à soumettre leur texte à redactionlesaffaires@groupecontex.ca

Sur le même sujet

Des investissements records au Témiscouata

Édition du 10 Novembre 2021 | Alexandre D’Astous

FOCUS RÉGIONAL: BAS-SAINT-LAURENT. La SADC du Témiscouata a versé 2 962 890$ pour soutenir ses entrepreneurs.

COP26: les dirigeants s'attaquent au méthane et aux forêts

02/11/2021 | AFP

Plus de 80 pays se sont ainsi mardi à réduire drastiquement les émissions de méthane d'au moins 30% d'ici 2030.