Beneva, Nexapp, bureau hybride et chocolat!

Publié le 03/08/2021 à 13:54

Beneva, Nexapp, bureau hybride et chocolat!

Publié le 03/08/2021 à 13:54

chocolats

(Photo: Egor Lyfar pour Unsplash)

Un texte de Christian Genest, président fondateur
(«grand ninja»), Buddha-Station

 

COURRIER DES LECTEURS. La plupart des employeurs constatent que maintenir la culture d’entreprise et intégrer de nouveaux employés à distance sont des enjeux de taille. À l’opposé, de nombreux sondages démontrent que les employés désirent continuer en partie leurs tâches à distance. 

Dans un marché d’emploi où la main-d’œuvre se fait rare, il est clair que les « Wayne Gretzky » du leadership voudront patiner vers l’endroit où se dirige la rondelle: le bureau hybride. 

La prémisse de départ est claire: oubliez le cadre du bureau de la pré-pandémie, celui-là est bel et bien mort!  

Basé sur cette opinion bien campée, Jonathan Lessard, de Nexapp technologies, et Martin Robert, VP exécutif et leader, Talent, culture et communication pour Beneva, m’ont confié généreusement leur plan de match que j’ai résumé en six actions concrètes: 

1.     Lier 

La culture est le liant par excellence d’une entreprise. Celle-ci se résume en trois composantes: valeurs, langage et rituels. Que se passe-t-il quand les dirigeants n’y sont pas? À quel point les valeurs sont-elles au centre des défis quotidiens? De quelle façon les rituels s’exprimeront-ils en mode hybride? Auront-ils autant de résonance, ou faudra-t-il en créer de nouveaux? Ce ne sont pas les applications de communication hyper-technologiques qui permettront une réelle collaboration, mais plutôt une culture d’entreprise vivante et authentique. 

 

2.     Écouter 

J’ai été renversé d’entendre Martin Robert me raconter à quel point sonder l’opinion des employés était au cœur de la culture de Beneva, qui est issue du regroupement de La Capitale et de SSQ Assurance. Au terme des sondages, l’équipe exécutive analyse les résultats, ajuste leurs décisions et surtout les communique en prenant soin de les associer au terme central prévalant dans l’entreprise: la bienveillance! Un exemple où les valeurs se vivent de façon concrète à travers toute l’architecture de cette entreprise comptant tout près de 4000 employés. Wow, impressionnant!   

 

3.     Créer 

La confiance est l’élément de base entourant toutes les relations humaines. Pas de confiance, pas de performance ni d’engagement de l’équipe. J’ai décortiqué plusieurs moments ayant servi à bâtir cette confiance auprès de nos deux experts: analyser les objectifs atteints plutôt que les heures travaillées, s’intéresser personnellement aux employés de façon ponctuelle, mettre sur pied des espaces physiques de collaboration favorisant les échanges impromptus. Au-delà de ces actions porteuses, j’ai senti un désir de cohérence absolue entre ce que promettent les dirigeants et ce qu’ils livrent auprès de leurs équipes.

 

4.     Aider 

C’est l’action pivot en leadership. Une action qui donne le sentiment de « prendre soin » aux employés. Sur cet enjeu, Martin Robert m’a raconté haut et fort: « Notre rôle est d’amener les employés à se positionner face au travail hybride et de les aider à réussir cette transition en fonction de leurs enjeux personnels. » Parce que chacun a une vie différente, une situation familiale différente et un contexte résidentiel différent, pourquoi avoir une politique rigide s’appliquant à tous? 

 

5.     Mesurer

 Jonathan Lessard est aussi un adepte des sondages auprès de ses employés. A ce sujet il s’exprimait: « On a mesuré le bonheur de nos employés, et on a compris que lorsqu’on leur donne de la flexibilité, les projets se réalisent, et lorsqu’on applique ce que nos sondages-employés nous disent, c’est rare qu’on se trompe! » Vous connaissez l’adage… On ne peut diriger le vent, mais il faut ajuster la voile!

 

6.     Ajuster 

J’ai compris chez ces deux experts que le bureau hybride est un concept 100% nouveau, sur une patinoire où presque personne n’a jamais joué. Prôner la flexibilité veut dire rester ouvert aux ajustements, aux apprentissages et communiquer ceux-ci avec humilité et vulnérabilité. Les employés de Beneva et Nexapp retrouvent certainement beaucoup plus que du travail au quotidien. Je suis convaincu qu’ils apprennent, qu’ils évoluent, qu’ils grandissent, parce que dans ces deux environnements, l’erreur est permise et surtout, celle-ci n’est pas enfouie sous terre puisque les dirigeants ne jouent pas au super héros. 


Nul ne doute qu’il est assez simple de lier une équipe 100% en présence ou 100% à distance, mais le mélange des deux sera un défi en termes de communication, d’interactions et d’émotions. Chers leaders, ne vous aventurez pas vers le bureau hybride sans apprendre à conjuguer ces six verbes d’actions, faute de quoi vous pourriez devenir victime de la grande évasion! Pas celle de Shawshank, mais plutôt celle de vos travailleurs!


P.S.: Si vous vous demandez que fait «chocolat» dans le titre de mon article, c’est que le bureau hybride devra être excitant! Quoi de plus excitant que du chocolat au bureau?

 

À propos de ce blogue

La réaction de Les Affaires réserve cet espace aux lecteurs qui voudraient réagir aux textes d’opinions et d’analyse publiés sur son site internet par ses chroniqueurs et ses experts invités. Seuls les textes respectueux et clairement argumentées seront considérés. Les propos tenus dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Les personnes souhaitant publier une lettre d’opinion dans la rubrique Forum sont invitées à soumettre leur texte à redactionlesaffaires@groupecontex.ca

Sur le même sujet

Manifs antivaccins près des écoles et hôpitaux: Québec va déposer une loi spéciale jeudi

13:40 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

L’objectif de la loi spéciale est de permettre aux policiers de donner des amendes aux manifestants.

À la une: débloquer l'approvisionnement

Édition du 22 Septembre 2021 | Les Affaires

La pandémie a enrayé la machine bien huilée qu’étaient les chaînes logistiques mondiales...