La PlayBook de RIM n'attire pas les foules

Publié le 19/04/2011 à 10:45, mis à jour le 19/04/2011 à 14:57

La PlayBook de RIM n'attire pas les foules

Publié le 19/04/2011 à 10:45, mis à jour le 19/04/2011 à 14:57

[Photo : Julien Brault]

La tablette tactile de Research In Motion (RIM), la PlayBook, est en vente depuis ce matin. Dans la région de Montréal, la succursale Sears du Carrefour Laval a tenté de créer l’événement autour de la tablette, mais n’y est manifestement pas parvenue. À l’échelle Canada, c’est en tout six succursales de la chaîne de grandes surfaces, situées dans les principaux centres urbains du pays, qui ont mis en œuvre une stratégie similaire.

Le Sears de Laval a tenté d’attirer les foules en offrant aux 25 premiers acheteurs de la tablette un protecteur d’écran gratuit et en faisant tirer parmi eux une PlayBook. Or, malgré la publicité faite par le détaillant pour promouvoir son offre, aucun client ne s’était encore manifesté quelque 45 minutes après l’ouverture anticipée du magasin, qui ouvrait exceptionnellement ses portes à 8 h, à l’occasion du lancement de la PlayBook, contre 9 h 30 en temps normal.

Face aux lignes interminables qui se sont formées devant les Apple Store lors du lancement de chacune des versions du iPad, l’événement du Sears du Carrefour Laval a fait piètre figure. Pourtant, l’événement avait été bien planifié et les employés de Sears affectés à la présentation du PlayBook étaient bien préparés et avaient eu le temps de se familiariser avec la tablette. L’interface de la tablette est très intuitive, mais n’est pour l’instant offerte qu’en anglais. Toutefois, selon le personnel de Sears, RIM devrait faire une mise à jour d’ici 30 jours qui permettra d’utiliser la tablette dans la langue de Molière.

Sears n’est pas le seul détaillant à offrir la PlayBook, qui est proposée dans une multitude de points de vente, dont Wal-Mart, Zellers et Future Shop. Également, Vidéotron diffusait ce matin une publicité offrant aux acheteurs d’une PlayBook deux modèles de BlackBerry à 0 $, bien entendu à condition de souscrire à un abonnement avec l’opérateur.

Interrogé avant l’ouverture des portes du magasin, Ronald Dumas, directeur du Sears Carrefour Laval, a expliqué qu’il ne savait pas combien de clients le lancement du PlayBook attirerait : « C’est la première fois qu’on organise un événement autour d’une tablette et nous ne sommes pas une destination naturelle pour ce type de produits », a-t-il expliqué.

La PlayBook est destinée au marché des entreprises davantage qu’à celui du grand public. Ainsi, malgré le peu d’enthousiasme qu’il soulève chez le consommateur moyen, la tablette pourrait trouver sa place sur le marché. Comme les produits de RIM demeurent très populaires en entreprise, la PlayBook pourrait séduire au sein des entreprises qui ne jurent que par le BlackBerry. Cependant, ce créneau, à en croire une étude de Gartner qu'Olivier Schmouker résume ici, ce marché serait relativement restreint, soit 5,6 % du marché des tablettes dès cette année et 10 % en 2015.

 

À propos de ce blogue

DE ZÉRO À UN MILLION est le blogue de Julien Brault, qui a fondé la start-up Hardbacon en juin 2016. L’ancien journaliste de Les Affaires relate ici chaque semaine comment il transforme une idée en entreprise. Dans ce blogue, Julien Brault dévoile notamment chaque semaine ses revenus. Une démarche sans précédent qui est cohérente avec les aspirations de Hardbacon, qui vise à aider les gens à investir intelligemment en faisant voler en éclat le tabou de l’argent. Ce blogue sera ainsi alimenté jusqu’à ce que Hardbacon, qui n’avait aucun revenu lors de la publication du premier billet, génère un million de dollars en revenu annuel.

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.

La pandémie de COVID-19 va-t-elle tuer vos vacances d'été?

01/06/2020 | Olivier Schmouker

BLOGUE. 1 employé canadien sur 4 va devoir se serrer la ceinture, et faire des plages ensoleillées un souvenir du passé.