Google est-il dangereux pour la démocratie?

Publié le 26/02/2013 à 18:20

Google est-il dangereux pour la démocratie?

Publié le 26/02/2013 à 18:20

BLOGUE. Google n’affiche pas les mêmes résultats à tout le monde, ceux-ci pouvant être influencés par votre historique de recherche, votre localisation et même qui sont vos amis sur Google +. Les autres moteurs de recherche, comme Yahoo ! et Bing, s’efforcent eux aussi de personnaliser leurs résultats.

De la même manière, les messages qui s’affichent dans votre fil d’actualités sur Facebook dépend bien entendu d’avec qui vous êtes amis et de quelles pages vous suivez, mais aussi, de vos interactions avec ces derniers. En d’autres mots, si vous n’interagissez pas avec quelqu’un et ne visitez pas son profil, vous risquez de ne plus voir ses mises à jour.

Cette personnalisation, qui s’étend à un nombre grandissant de sites Web, fait peur à l’activiste Eli Pariser, qui a publié un livre sur la question en 2011. Dans The Filter Bubble: What the Internet Is Hiding from You, il fait valoir que cette personnalisation du Web pourrait constituer un danger pour la démocratie. Selon lui, cette tendance a pour effet de conforter les internautes dans leurs idées, puisqu’ils sont de moins en moins exposés aux opinions qu’ils ne partagent pas. Si vous n’avez pas le temps de lire son livre, je vous invite à visionner la conférence qu’il a faite à TED.

Les arguments invoqués par Eli Pariser m’ayant marqué, je n’ai pu m’empêcher de les soulever lorsque je me suis entretenu avec Amit Singhal de Google à propos d’un autre sujet. Le vice-président responsable du développement de la recherche chez Google m’a assuré que son équipe avait déjà pensé à cet enjeu : « Nous croyons dans la valeur de la sérendipité et nous croyons qu’il est important que nos utilisateurs aient accès à de multiples points de vue », m’a-t-il répondu. Ainsi, m’a-t-il expliqué, l’algorithme de recherche de Google recourt à une certaine dose de hasard afin de favoriser les découvertes impromptues et favorise la diversité des sources.

Bien qu’il soit difficile de vérifier l’affirmation d’Amit Singhal, je suis disposé à le croire. Après tout, la devise de Google n’est-elle pas «Don’t be evil » ? Par contre, les craintes d’Eli Pariser sont tout particulièrement bien fondées lorsqu’il est question des médias sociaux en général et de Facebook en particulier. 

Lorsque j’entends quelqu’un dire qu’il s’informe principalement en cliquant sur les liens qui apparaissent dans son fil d’actualités sur Facebook ou Twitter, je ne peux m’empêcher de penser à Eli Pariser. Comme lui, je crois que si tout le monde faisait de même, les indécis n’existeraient plus et les débats ne serviraient plus qu’à échanger des attaques.

Et vous, pensez-vous que la personnalisation du Web est un danger ou une évolution vers des sites qui, vous comprenant mieux, répondent mieux à vos besoins ?

À propos de ce blogue

DE ZÉRO À UN MILLION est le blogue de Julien Brault, qui a fondé la start-up Hardbacon en juin 2016. L’ancien journaliste de Les Affaires relate ici chaque semaine comment il transforme une idée en entreprise. Dans ce blogue, Julien Brault dévoile notamment chaque semaine ses revenus. Une démarche sans précédent qui est cohérente avec les aspirations de Hardbacon, qui vise à aider les gens à investir intelligemment en faisant voler en éclat le tabou de l’argent. Ce blogue sera ainsi alimenté jusqu’à ce que Hardbacon, qui n’avait aucun revenu lors de la publication du premier billet, génère un million de dollars en revenu annuel.

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.

Ceci est vraiment un CA québécois de 2020-2021

30/10/2020 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Je me permets de le souligner : cette photo n'est pas truquée, elle est authentique.