Restez sages sur les réseaux sociaux

Publié le 04/01/2012 à 15:59, mis à jour le 05/01/2012 à 10:35

Restez sages sur les réseaux sociaux

Publié le 04/01/2012 à 15:59, mis à jour le 05/01/2012 à 10:35

Au moment de lire ces lignes, vous avez peut-être déjà jeté l'éponge sur votre résolution de l’année 2012. Vous avez déjà pris une deuxième portion de gâteau, vous avez déjà sauté une séance au gym ou encore, vous en avez déjà fumé une petite « après un verre ».

Voici donc un autre conseil, que vous pourrez transformer en résolution : ne dites rien à votre sujet sur Internet.

Comme il y a très peu de chances que vous réussissiez à tenir cette résolution plus longtemps que les autres, malheureusement, vous pouvez vous rabattre sur celle-ci à titre de consolation : si vous parlez de vous sur Internet, sachez à qui, et attendez-vous à ce que, de toute façon, tout le monde le sache.

Quelqu’un, j’ignore qui, a écrit quelque part que si vous obtenez quelque chose sur Internet sans payer, c’est que vous êtes le produit, pas le client. C’est à peine exagéré.

On nous répète depuis que l’on est tout petits qu’il n’y a rien de gratuit dans la vie ; une vérité qui est en effet incontournable. Et pourtant, comme des enfants, on semble prêt à croire qu’Internet a magiquement annihilé ce principe de base.

Service de renseignements en ligne

L’exemple type de cette pensée magique, le mammouth du renseignement personnel, c’est Facebook. Cette entreprise est blâmée à répétition pour sa gestion tantôt déficiente, tantôt opportuniste des tonnes – mais vraiment des tonnes – de renseignements personnels que les internautes lui livrent sur un plateau d’argent.

À l’occasion, l’entreprise se fait coincer et doit modifier ses règles ou ses façons de faire. On croit le problème résolu, puis il réapparaît sous une autre forme peu de temps après.

En réalité, le problème ne disparaîtra pas. La collecte et la diffusion de renseignements personnels ne sont pas un accident, c’est la mission de Facebook. L’entreprise n’est pas diabolique pour autant. Comme toutes les autres, elle existe pour faire de l’argent. Et vous, comme internaute, ne payez pas. Alors elle se tourne vers ceux qui vont le faire. Et pour ceux-là, le produit, c’est vous.

À la une

Pourquoi Taïwan est crucial pour votre entreprise

13/08/2022 | François Normand

ANALYSE. Une guerre ou un blocus de l’île productrice de semi-conducteurs affecterait plusieurs entreprises au Canada.

Bourse: Wall Street termine en forte hausse, quatrième semaine de gains pour le Nasdaq

Mis à jour le 12/08/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine dans le vert.

À surveiller: Canadian Tire, Linamar et Disney

12/08/2022 | Catherine Charron

Que faire avec les titres de Canadian Tire, Linamar et Disney ? Voici quelques recommandations d’analystes.