L'été, le moment parfait pour faire le point

Publié le 24/07/2019 à 06:06

L'été, le moment parfait pour faire le point

Publié le 24/07/2019 à 06:06

Le moment idéal pour penser à sa carrière... (Photo: Angelo Pantazis/Unsplash)

Les vacances, c’est fait pour arrêter la machine et se livrer au farniente? Certes, mais pourquoi ne pas profiter de cette période de calme pour aussi faire le bilan, et ainsi repartir du bon pied à la rentrée?

C’est que l’été est propice à la réflexion sur l’avenir professionnel. Deux situations s’y prêtent particulièrement bien:

- Vous sentez que vous avez atteint une certaine saturation sur le plan professionnel et qu’un changement s’impose,

- Vous souhaitez continuer à vous développer dans le cadre de votre poste actuel.

Dans un cas comme dans l’autre, votre introspection nécessitera deux prérequis:

D’une part, vous devrez faire preuve d’une grande honnêteté dans vos réponses, et d’autre part, vous aurez besoin de l’éclairage bienveillant mais impartial d’un collègue, d’un boss ou d’un mentor en qui vous avez entière confiance.

Bien. Vous voilà prêt ? Parfait. En fonction du cas de figure qui vous concerne, il va vous falloir répondre à quatre questions...

> Il est peut-être temps de me trouver de nouveaux défis…

• Quel est l’objectif global que j’entends poursuivre avec un éventuel changement professionnel?

• Quelles sont les forces sur lesquelles je peux compter pour ce nouveau départ?

• Quels sont les objectifs précis que je dois définir pour réussir – quel est le plan d’action concret pour y arriver?

• Quelles sont les 3 personnes de confiance, au sens critique bienveillant, à qui je peux faire appel pour me conseiller dans ma démarche?

Ce plan d’attaque assez simple vous aidera à y voir clair et à amorcer votre rentrée du bon pied!

> Je veux continuer à évoluer dans mon emploi…

• Qu’est-ce qui me motive le plus dans mon travail actuel?

• Sur quels aspects dois-je me concentrer pour mieux exercer mon rôle?

• Comment rayonner davantage, faire grandir ma réputation et mon influence au sein de mon équipe et de mon organisation?

• Quels sont les gestes concrets que je peux poser pour parvenir à évoluer?

Bref, quel que soit l’objectif que vous vous fixez - rester ou partir -, vous devrez jouer le jeu avec honnêteté, faire l’exercice en analysant tous les aspects de la question. Ce qui n’est pas toujours chose aisée, car c’est souvent demander beaucoup que d’exiger de soi une critique objective. Voilà pourquoi il ne faut jamais hésiter à demander de l’aide. Faire appel à un collègue ou un boss qui vous connaît bien et qui est en mesure de poser sur vous un regard à la fois positif et critique est un atout indéniable.

Une fois cet exercice terminé, vous aurez la tête et le cœur alertes, et serez dès lors en situation idéale pour profiter de votre été en toute sérénité et faire le plein d’énergie. Voir plus clair dans votre avenir et aborder les rivages de la rentrée avec enthousiasme, c’est tout ce que je vous souhaite!

 

À propos de ce blogue

Isabelle Lord, présidente de Lord Communication managériale, est aussi auteure de plusieurs livres à succès dont «Le courage de dire». Conférencière et coach réputée, Isabelle Lord est reconnue pour son approche pragmatique et stimulante de la communication de gestion. Chaque billet de ce blogue est un instant de réflexion sur vos communications et une source de conseils éclairés et pertinents en mettre en pratique.

Isabelle Lord

Sur le même sujet

6 trucs ultra simples pour démarrer le lundi du bon pied!

23/09/2019 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Des astuces simples et efficaces signées, entre autres, Tim Cook, Bill Gates, Jack Dorsey et Jeff Bezos.

Boostez votre productivité grâce à ces 3 trucs d'Elon Musk!

16/09/2019 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Le PDG de SpaceX et Tesla a concocté des astuces spéciales pour être hyper efficace au travail.

Blogues similaires

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.