Groupe CH achète Spectra: le malaise

Publié le 04/12/2013 à 09:18

Groupe CH achète Spectra: le malaise

Publié le 04/12/2013 à 09:18


Évidemment, il y a aussi Québecor qui s'amène à Québec, et qui ne restera pas les bras croisés. C'est plus de concurrence à venir.


Mais, parce qu'elle sera surtout située dans la région de Québec, cette concurrence accrue risque davantage d'affaiblir des événements locaux, comme le Festival d'été, ou des exploitants locaux. On voit moins bien comment Québecor pourra significativement affaiblir la nouvelle prérogative de Groupe Bell-Spectra sur le marché du spectacle montréalais. La région de Montréal compte près de la moitié de la population de la province, et probablement une plus forte proportion encore de la population qui fréquente les événements culturels.


Alain Simard a bien pris soin de préciser que, depuis des années, il produisait des artistes de toutes les maisons de production aux événements que Spectra organise, et nous a mis au défi de trouver un artiste qui avait eu à se plaindre de ne pas avoir accès à la scène en raison de favoritisme. Il a sans doute raison. Mais il y a aussi la question des autres producteurs de spectacles, qui doivent pouvoir conserver un bon accès au marché et ne pas être écrasés par une nouvelle machine trop forte.


On n'a aucun doute sur la bonne foi de monsieur Simard. Il est, au passage, un leader qui donne vraiment le goût de le suivre. On est aussi un grand partisan de Geoff Molson, dont la bonne foi n'est pas non plus en question.


Le principal problème ne se situe pas là, mais au niveau des structures.


Aux personnes de bonne foi (comme c'est le cas aujourd'hui) peuvent un jour succéder des personnes de moins bonne foi. Or, il est apparent que l'activité culturelle du Québec, qui est en grande partie financée par de l'argent public, est de plus en en train de se structurer en avançant sur le chemin qui conduit au monopole, au mieux sur celui qui conduit au duopole.


Il serait intéressant que le Bureau de la concurrence jette un œil à cette transaction et en mesure les différents impacts pour l'industrie.


Évidemment, il serait moins intéressant de voir passer Spectra en des mains étrangères.


C'est pour cela que l'on est ressorti de la rencontre avec un malaise, et indécis.


SUIVRE SUR TWITTER: F_POULIOT

À propos de ce blogue

Diplômé en droit de l'Université Laval, François Pouliot est avocat et commente depuis plusieurs années l'actualité économique et financière. Il a été chroniqueur au Journal Le Soleil, a collaboré au Globe and Mail et dirigé les sections économiques des différentes unités de Quebecor Media, notamment la chaîne Argent. Au cours de sa carrière, il a aussi fait du journalisme d'enquête ce qui lui a valu quelques distinctions, dont le prix Judith Jasmin. La Bourse Southam lui a notamment permis de parfaire son savoir économique à l'Université de Toronto. François a de même été administrateur de quelques organismes et fondation. Il est un mordu des marchés financiers et nous livre son analyse et son point de vue sur diverses sociétés cotées en bourse. Québec inc. sera particulièrement dans sa mire.

François Pouliot
Sujets liés

Bourse

Blogues similaires

Le secret de la réussite en Bourse

Édition du 20 Juin 2015 | Bernard Mooney

BLOGUE. Il y a deux semaines, j'ai annoncé aux dirigeants de Les Affaires que cette chronique serait ma dernière. Il ...

Bourse: que penser du nouveau signal de récession?

Il y a 41 minutes | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Le risque de récession augmente, mais le signal de l'inversion des taux divise encore les financiers.

La marge de sécurité: un concept intemporel

BLOGUE INVITÉ. La «marge de sécurité». Les 3 mots les plus importants dans l'investissement, selon Warren Buffett.