Comment la blockchain transformera votre entreprise ?

Publié le 05/02/2019 à 10:53

Comment la blockchain transformera votre entreprise ?

Publié le 05/02/2019 à 10:53

La blockchain, ou chaîne de blocs, pourrait bien être la prochaine technologie disruptive qui changera vos processus avec vos clients et vos fournisseurs. Le chef de file mondial de la cybersécurité Gemalto a interrogé récemment 950 directeurs informatiques et autres responsables. À 19 %, l’adoption de la blockchain par les entreprises reste faible. Mais ce pourcentage a plus que doublé, puisqu’il était à 9 % l’an dernier. « Et 91 % des organisations sondées qui n’ont encore ni plan stratégique ni preuve de concept ont l’intention de se pencher sur cette technologie », indique François Rémy, journaliste spécialisé en technologies. Vous souhaitez mieux comprendre le fonctionnement de la blockchain et savoir comment en tirer avantage? Une formation d’une journée est présentée par Les Événements Les Affaires le 28 février prochain à Montréal. Experts invités : Louis Roy, associé chez Raymond Chabot Grant Thornton/Catallaxy, Abdelhakim Hafid, professeur au Département d’informatique et de recherche opérationnelle de l’Université de Montréal, Alain Boudreault, vice-président opérations d’Alt 5 Sigma, et François Rémy.

La chaîne de blocs fait parler, mais est-elle utilisée ?

François Rémy : Plusieurs entreprises mettent un orteil dans la mare pour voir si l’eau n’est pas trop froide ou trop profonde. Mais comme il n’y a pas encore de solutions clés en main pour la blockchain et peu de grands cas d’usage qui démontrent son efficacité, les entreprises hésitent à plonger. On en est encore à la phase expérimentale et il se fait beaucoup d’études de faisabilité. La pression ressentie par les entreprises ira en s’accentuant à mesure qu’augmentent les volumes de données qu’elles gèrent.

Il y a tout de même des entreprises qui utilisent des chaînes de blocs, non ?

F.R. : Le secteur financier s’y intéresse beaucoup. Comme la grande banque britannique HSBC qui a déjà réalisé 250 milliards de transactions par l’entremise d’une blockchain. Les grandes entreprises technologiques, comme IBM, Google et Amazon, ont aussi compris le potentiel de la blockchain. Elles n’ont pas nécessairement des produits commerciaux purement blockchain, mais elles ont intégré cette technologie à de petites solutions existantes. Par exemple, Amazon Web Services, la division d’Amazon pour les entreprises, offre un service de chaînes de blocs pour faciliter les transactions entre plusieurs parties et assurer la sécurité des données.

Selon le sondage de Gemalto, la blockchain est une solution idéale pour sécuriser les appareils connectés à Internet. Pourquoi ?

F.R. : Compte tenu de sa vérifiabilité et de son immutabilité, la chaîne de blocs est l’un des meilleurs moyens pour gérer les jumeaux numériques, c’est-à-dire les représentations numériques d’objets, d’environnements et de systèmes qui permettent de manipuler électroniquement les entités physiques. Ces jumeaux numériques renferment et transmettent des données, intègrent des solutions d’analyse et constituent un prérequis pour l’Internet des objets. En maintenance industrielle par exemple, on peut imaginer un gros réseau d’infrastructures comme celui d’Hydro-Québec qui gère et contrôle l’ensemble de ses équipements avec une blockchain.

bannière présentation formation blockchain

Avez-vous d’autres exemples d’utilisation possible ?

F.R. : La blockchain peut être associée à des contrats intelligents qui renferment des instructions codées et les exécutent si certaines conditions sont remplies. Par exemple, en cas de retard de livraison, le client d’une boutique en ligne pourrait recevoir automatiquement un remboursement de 50 % sans avoir à le demander. La blockchain peut aussi être utilisée à des fins de traçabilité. On peut ainsi suivre une cargaison ou un produit à toutes les étapes d’une chaîne de distribution ou d’approvisionnement.

Une entreprise qui veut se lancer commence par quoi ?

F.R. : Il n’y a pas encore de recette du succès. Mais il faut commencer par un diagnostic des activités de l’entreprise (ce qu’elle fait, pourquoi et comment) et des objectifs qu’elle veut atteindre avec la blockchain. Les grandes firmes-conseils peuvent aider les entreprises à déterminer si elles peuvent tirer profit de cette technologie. Enfin, les entreprises doivent être prêtes à investir financièrement et stratégiquement. De nouvelles compétences, et par là de nouveaux talents, seront nécessaires pour construire l’infrastructure interne.

À propos de ce blogue

En coulisses est le blogue des Événements Les Affaires. Nous vous proposons un accès privilégié aux meilleures pratiques de la communauté d’affaires québécoises qui sont partagées lors de nos conférences. Chaque semaine, nous discutons avec certains des gestionnaires qui ont accepté d’être conférenciers à nos événements, afin de vous présenter des idées concrètes pour vous aider dans votre réflexion et répondre à vos préoccupations d'affaires.

Sur le même sujet

Blockchain et notaires: une symbiose possible?

29/04/2019 | Francis Nadeau

BLOGUE INVITÉ. La technologie blockchain permet de créer des contenus horodatés, infalsifiables et perpétuels.

Petit à petit, la blockchain se fraye une voie dans l'économie réelle

18/04/2019 | AFP

Et ce même si « en 2018, le marché des cryptoactifs a perdu 85 % de sa valeur ».