Dogs of the Dow : trois titres s'ajoutent à la recette pour 2016

Publié le 04/01/2016 à 12:53, mis à jour le 10/01/2016 à 10:14

Dogs of the Dow : trois titres s'ajoutent à la recette pour 2016

Publié le 04/01/2016 à 12:53, mis à jour le 10/01/2016 à 10:14

C’est déjà le retour des Fêtes et aussi la saison des bilans et des stratégies de placement pour la Nouvelle Année.

La tactique des « Dogs of the Dow » est aussi une sorte de tradition pour certains investisseurs à la recherche de recettes de placement simples.

Intuitivement, une approche qui consiste à marier des dividendes solides et des actions bon marché semble prometteuse.

C’est justement ce que cherche à capter la stratégie du Dogs of the Dow, qui consiste à acheter à parts égales les 10 titres de l’indice Dow Jones affichant le rendement de dividende le plus élevé, au début de chaque année.

L’approche a été popularisée dans le livre Beating the Dow rédigé par Michael Higgins et John Downes et publié en 1991.

Annuellement, l’investisseur revend les titres du Dow Jones qui ne répondent plus au critère de cette technique et rachète les nouvelles candidates.

Mieux que les indices en 2015

En 2015, les Dogs of the Dow ont procuré un rendement de 2,48% incluant les dividendes.

C’est mieux que le rendement total de 0,38% de l’indice Dow Jones et celui de 1,4% du S&P 500.

Une variante qui consiste à acheter seulement les cinq titres du Dow 10 dont le cours est le plus bas, le Dow 5, a fait encore mieux avec un rendement total de 10%, en 2015, rapporte le site que Sylvain Langlais, conseiller en placement chez Industrielle Alliance Valeurs mobilières consacre à cette stratégie. (voir ici).

Sans les dividendes, les titres du Dow 10 ont perdu 1,2% l’an dernier. C’est tout de même mieux que le recul de 2,2% de l’indice du Dow Jones. Le S&P a mieux résisté avec un recul de 0,7%.

Ses adeptes disent que la stratégie simpliste fonctionne puisque l’investisseur concentre ses achats parmi les « blues chips » stables du Dow Jones, au moment où leur cours est affaibli par une période de défaveur (gonflant ainsi le rendement affiché de leur dividende).

« Si le rendement de dividende des 10 Dogs revient à la moyenne des titres du Dow Jones au fil du temps, l’investisseur capte le rebond de l’action et un revenu supérieur en attendant », explique George Pearkes, analyste chez Bespoke Investment Group.

Un calculateur de M. Langlais indique que 1000$ investis en 1996 dans le Dow 10 valait 5865$, en 2015, pour un rendement annuel de 9,7%. Le même 1000$ investi dans le Dow 5 valait 5358$, pour un rendement annuel de 10,8%. Cela se compare au rendement annuel de 9,3% pour le Dow Jones pendant ces mêmes 19 ans.  

IBM, Wal-Mart et Cisco : nouveaux Dogs

En fonction des rendements de dividendes du 31 décembre 2015, les trois nouveaux Dogs of the Dow pour 2015 sont le fournisseur de services informatiques IBM(NY.IBM), le détaillant Wal-Mart(NY,WMT) et le spécialiste de la réseautique Cisco Systems(Nasdaq, CSCO).

Wal-Mart a été le pire titre de l’indice Dow Jones en 2015, avec un recul de 29%.

General Electric(NY,GE) et McDonalds (NY, MCD) ont été éjectés de la liste des 10 Dogs parce que leurs actions ont respectivement grimpé de 28% et de 30%.

Coca-Cola(NY,KO) ne fait plus partie de la liste non plus parce que son rendement de dividendes de 3,07% est inférieure à celui de Cisco Systems, qui fait un retour dans le Dow 10.

Les sept autres Dogs pour 2016 restent les mêmes, soit Verizon Communications(NY, VZ), Chevron(NY, CVX), ExxonMobil(NY,XOM), Caterpillar(NY,CAT), Procter & Gamble(NY,PG), Pfizer(NY, PFE) et Merck(NY, MRK).

Voici les 10 Dogs of the Dow et leur dividende en %, au 31 décembre 2015

Verizon, VZ/4,89%

Chevron, CVX/4,76%

Caterpillar, CAT/4,53%

International Business Machines, IBM/3,78%

ExxonMobil, XOM/3,75%

Pfizer, PFE/3,72 %

Merck, MRK/3,48 %

Procter&Gamble, PG/3,34%

Wal-Mart, WMT/3,20%

Cisc0 Systems,CSCO, 3,09%

Source : dogsofthedow.com

 

À propos de ce blogue

La Sentinelle de la Bourse se veut un blogue pour les investisseurs qui s¹intéressent aux rouages de la Bourse et aux marchés financiers. Son objectif : surveiller et débusquer des repères financiers pertinents pour prendre le pouls des Bourses et ainsi mieux aiguiller les décisions de placement de l¹investisseur.

Dominique Beauchamp
Sujets liés

Bourse

Blogues similaires

Lente reprise économique: que peut-on anticiper des marchés boursiers?

18/09/2020 | Denis Lalonde

BALADO. La Fed anticipe une lente reprise économique aux États-Unis. Dans ce contexte, comment évoluera la Bourse?

La Bourse sur une perspective de 100 ans (partie II)

18/09/2020 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. L'histoire du 20e siècle nous démontre que des changements majeurs sont à prévoir au 21e siècle.

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?