Bérard - Une pétition pour légaliser le 8e groupe hôtelier au monde, airbnb

Publié le 14/11/2013 à 16:06, mis à jour le 14/11/2013 à 17:10

Bérard - Une pétition pour légaliser le 8e groupe hôtelier au monde, airbnb

Publié le 14/11/2013 à 16:06, mis à jour le 14/11/2013 à 17:10

Brian Chesky, fondateur du site airbnb.com

BLOGUE. Connaissez-vous le site de location de maisons/appartements airbnb ? Lancé en 2008 à San Francisco, cette entreprise a créé une plate-forme communautaire où les particuliers peuvent proposer leur maison, leur appartement ou une chambre à louer pour quelques jours ou quelques semaines. Airbnb affiche des lieux de séjour dans 34 000 villes de 192 pays.

Il y a deux jours, airbnb a lancé la nouvelle version de son application mobile. Une version qui rend l’expérience d’affichage et de location encore plus facile. La direction d’airbnb s’attend à ce que la plupart de ses locations s’effectuent à travers son application mobile d’ici la fin 2014.

Aujourd’hui, l’équipe de cinq développeurs d’airbnb présente une conférence au colloque « Reinvent 2013 », à Las Vegas. Un rendez-vous annuel prestigieux pour les geeks en tous genres. Le fil twitter de l'évènement ( #reinvent) affiche de nombreux commentaires enthousiastes des participants à propos de la prestation d'airbnb.

Airbnb est le 8e groupe hôtelier au monde avec plus de 10 millions de nuitées réservées en cinq ans.

C’est aussi un site illégal. Il contrevient à la réglementation voulant qu’un particulier ne puisse pas louer sa résidence pour une période de moins de 30 jours. La plupart des locations d'airbnb sont de courte durée.

Une pétition circule depuis plusieurs semaines déjà pour que la ville de New York ajuste sa législation. Cette pétition est coordonnée par Peers, une organisation qui veut favoriser l’économie collaborative. Cette pétition visait d’abord 20 000 noms. Devant le soutien massif recueilli, cet objectif a été revu à la hausse à 200 000. Aujourd’hui, 195 340 noms apparaissent sur la liste.

Quelle sera la suite de cette histoire? D’un côté, l’équipe d’airbn raffine constamment son offre et élargit sans cesse son champ d’influence. On évoque, entre autres, de futurs services de restauration collaborative et de guides touristiques. De l’autre, elle avance en pleine illégalité, irritant les petits et gros joueurs d’une industrie qui n’avait pas imaginé qu’il pouvait exister une autre façon de faire les choses.

Les lobbys de consommateurs ont prouvé leur influence et leur efficacité à maintes reprises. Mais, cette fois, il est question d’une autre force : le lobby d’une communauté virtuelle numérique. Quelque chose me dit que celui-là est encore plus puissant.

ME SUIVRE SUR TWITTER : diane_berard

 

À propos de ce blogue

Diane Bérard est chroniqueur et journaliste de solutions pour la marque Les Affaires. Elle contribue à l’édition papier, au contenu web et à l’animation des événements. Elle pratique le journalisme de solutions qui consiste à présenter, avec un regard critique, des initiatives qui tentent de résoudre des problèmes sociétaux. Ses champs d’intérêt sont le nouveau capitalisme, l’innovation sociale, l’éthique, la gouvernance et la finance socialement responsable. Elle est régulièrement invitée à commenter ces enjeux dans les médias. Elle a coécrit quatre best-sellers (Deux filles le mercredi soir, Les fous du roi, J’ai perdu ma montre au fond du lac, La chaise rouge devant le fleuve). Son blogue, «Le fil de Diane» aide le lecteur à trouver le chemin vers une économie à impact sociétal positif.

Diane Bérard

Sur le même sujet

Bérard - Les 10 détaillants québécois perçus comme les plus responsables

Mis à jour le 13/11/2013

BLOGUE. Plus de 4 Québécois sur 10 seraient prêts à boycotter un détaillant qui ...

Bérard - Les gagnants des Oscars du management 2013 sont...

Mis à jour le 12/11/2013

BLOGUE. Le palmarès 2013 des 50 penseurs en gestion les plus influents au monde (Thinkers50) vient ...

Blogues similaires

L'immense et désespérante solitude des RH

19/08/2019 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Les employés ont une méconnaissance crasse de ce que font les RH, selon une étude. À qui la faute?