9 situations difficiles auxquelles aucun entrepreneur n'échappe

Publié le 30/04/2015 à 10:47

9 situations difficiles auxquelles aucun entrepreneur n'échappe

Publié le 30/04/2015 à 10:47

Les conseils de Teju Ravilochan, co-fondateur du Unreasonable Institute

De quoi les entrepreneurs ont-ils le plus peur? De regarder la réalité en face, répond Teju Ravilochan, cofondateur du Unreasonable Institute, un accélérateur d’entreprises à fort impact situé à Boulder, au Colorado.

En affaires, rien ne se produit comme prévu. Cela ne signifie pas que les choses tournent nécessairement mal. Mais elles suivent rarement le chemin que nous avons tracé pour elles. Les gens n’agissent pas comme nous le voudrions, comme nous l’avions prévu ou souhaité. Les marchés ne tournent pas au rythme prévu. Ils tournent plus rapidement ou plus lentement. Les concurrents ne se pointent pas où et quand nous l’avions anticipé ou ils ne se présentent tout simplement pas.

Voici donc, selon Teju Ravilochan, 9 réalités auxquelles aucun entrepreneur ne peut échapper.

1-Un jour ou l’autre il faut congédier

… et c’est toujours de votre faute. C’est vous qui avez recruté cette personne ou qui avez approuvé son embauche. C’est vous qui ne l’avez pas formé adéquatement, qui ne l’avez pas bien prévenu lorsque sa performance n’était pas au rendez-vous et qui n’avez peut-être pas bien compris ses attentes au moment du recrutement.

2- Un jour ou l’autre, il faut annoncer qu’on a été congédié

Votre CA a vanté votre sens entrepreneurial pendant des années. Il a toujours soutenu vos projets. Puis, un jour ou peu à peu, il y a eu plus de critiques que de tapes dans les dos. Vous n’étiez plus l’homme ou la femme de la situation aux yeux du CA. Vous avez peu de contrôle sur cette décision. Mais vous contrôlez votre histoire, quand, comment et à qui vous la racontez. Gardez-en le contrôle, ne laissez pas les autres la raconter sous forme de rumeurs.


« Comme entrepreneur, il faut, un jour, présenter des excuses. Assumez et évitez les "si" et "mais", ils réduisent la valeur des excuses. »

3-Un jour ou l’autre il faut donner de la rétroaction et apprendre à en recevoir

Débutez toujours par l’intention, pourquoi cette rétroaction est-elle nécessaire, utile, importante ? Quelle est votre intention ? Portez un jugement sur les comportements, jamais sur les gens. Et demandez qu’on fasse la même chose pour vous. Posez beaucoup de questions. Terminez toujours par des demandes.

4-Un jour ou l’autre, vos mentors se contrediront

À propos de ce blogue

Diane Bérard est chroniqueur et journaliste de solutions pour la marque Les Affaires. Elle contribue à l’édition papier, au contenu web et à l’animation des événements. Elle pratique le journalisme de solutions qui consiste à présenter, avec un regard critique, des initiatives qui tentent de résoudre des problèmes sociétaux. Ses champs d’intérêt sont le nouveau capitalisme, l’innovation sociale, l’éthique, la gouvernance et la finance socialement responsable. Elle est régulièrement invitée à commenter ces enjeux dans les médias. Elle a coécrit quatre best-sellers (Deux filles le mercredi soir, Les fous du roi, J’ai perdu ma montre au fond du lac, La chaise rouge devant le fleuve). Son blogue, «Le fil de Diane» aide le lecteur à trouver le chemin vers une économie à impact sociétal positif.

Diane Bérard

Blogues similaires

Boostez votre productivité grâce à ces 3 trucs d'Elon Musk!

16/09/2019 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Le PDG de SpaceX et Tesla a concocté des astuces spéciales pour être hyper efficace au travail.