Que penser du REER-Castonguay?

Publié le 12/01/2011 à 10:31, mis à jour le 12/01/2011 à 11:02

Que penser du REER-Castonguay?

Publié le 12/01/2011 à 10:31, mis à jour le 12/01/2011 à 11:02

Blogue. Claude Castonguay propose un REER obligatoire pour forcer les Québécois à se préparer financièrement à leur retraite. Je ne sais quoi penser…

En fait, ma première réaction a été de penser que c’était une bonne idée. Bien des gens qui n’ont pas de régime de retraite de leur employeur, n’arrivent pas à épargner pour la dernière étape de leur vie.

Mais ensuite, plus j’ai réfléchi, plus que je crois que c’est une mauvaise idée.

Commençons par le début. On travaille toute notre vie en donnant, la plupart du temps, la moitié de nos revenus aux gouvernements. On ne fait pas cela par bonté du cœur. Le contrat implicite c’est qu’en échange, on reçoit des services et des promesses de services. Parmi ces promesses, il y a l’accès à des soins de santé et des revenus à notre retraite de la régie des rentes.

La réalité c’est que plus je vieillis, moins ces promesses ont des chances de se concrétiser. En citoyen raisonnable, j’en suis conscient et j’épargne et investis en conséquence.

Oups. Qu’arrivera-t-il à ma retraite? Je serai puni, oui puni, parce que je me suis pris en main. Alors, dites-moi, quelle sorte de système d’une part veut forcer ses gens à épargner pour leur retraite alors que d’autre part, il punit ceux qui le font avec discipline?

C’est exactement ce qu’on a au Québec alors que le retraité qui a des revenus significatifs rembourse les prestations provenant de l’État en plus d’être imposé «généreusement».

Ma suggestion simple et audacieuse : à partir de 70 ans (ou 65 ans, je suis indécis de ce côté), que le citoyen québécois ne paie plus d’impôt du tout, sauf la taxe à la consommation.

Il ne peut pas y avoir plus bel incitatif pour épargner et investir.

Qu’en pensez-vous?

Bernard Mooney

P.S. N'est-ce pas incroyable que M. Castonguay dise que, la Caisse étant un gestionnaire poche, le gouvernement s'occupera de trouver de «bons» gestionnaires? L'art de dire n'importe quoi! BM

 

À propos de ce blogue

Chroniqueur au Journal Les Affaires, Bernard Mooney traite de la Bourse sous toutes ses facettes en s’adressant particulièrement aux investisseurs à long terme. Il est connu pour une vision misant sur le gros bon sens.

Bernard Mooney

Sur le même sujet

Blogues similaires

Canada Goose : le coup de froid

Édition du 26 Janvier 2019 | François Pouliot

CHRONIQUE. Le Canada a bon nom Ă  l'Ă©tranger. Utilisons-le pour tenter de donner du levier Ă  nos produits. Bonne ...

Uber, Lyft et la ruée vers l'or

BLOGUE INVITÉ. Un autre regard sur les deux PAPE les plus en vogue cette année.

Bourse: un peu d'espoir, avant la grande rentrée

BLOGUE. En septembre, la Fed et la BCE donneront un autre coup de pouce monétaire à l'économie.