Des emplois à la pelle à Québec et dans l'Est

Publié le 20/04/2013 à 00:00

Des emplois à la pelle à Québec et dans l'Est

Publié le 20/04/2013 à 00:00

Les entreprises doivent se montrer attirantes pour recruter du personnel dans les régions de Québec - Chaudière-Appalaches et du Bas-Saint-Laurent. Depuis le début d'avril, les deux régions ont tenu des salons de l'emploi avec des offres inégalées, dans un contexte où le taux de chômage est particulièrement bas du côté de la capitale.

Dans Québec-Chaudière-Appalaches, un nombre record de 8 850 postes ont été affichés, par rapport à 5 400 l'an dernier. Et avec un taux de chômage de 4,4 % en mars dans la région métropolitaine de Québec, un des plus bas au pays, trouver les bons candidats nécessite beaucoup d'efforts.

«On remarque une plus grande importance accordée à la séduction des employés. Ça se voit aussi dans la fonction publique», dit Serge Durand, président du comité organisateur de la Foire de l'emploi.

«On est en bas du taux de plein emploi qui se situe à 5 %, ce qui a des effets pervers, dit Jérôme Gaudreault, directeur général de la Chambre de commerce de Lévis.

«Des entreprises peuvent tourner au ralenti parce qu'elles manquent de main-d'oeuvre. Les employeurs doivent être très créatifs pour attirer et retenir les employés, qui peuvent parfois changer d'emploi pour 50 cents de plus par heure», explique-t-il.

Le Groupe Océan, qui offrait 40 postes pendant la Foire de l'emploi, trouve l'événement très utile pour recruter, mais doit poursuivre ses efforts 12 mois par an pour soutenir sa croissance. Soudeurs, électriciens, contremaîtres : il veut des CV !

«On mise beaucoup sur la qualité de l'entreprise et sur le fait que c'est agréable de travailler chez nous», explique Philippe Filion, directeur des affaires publiques.

De son côté, Avico, qui offrait 50 postes à Québec, s'attendait à devoir multiplier les démarches de recrutement. Même sans exiger de formation spécialisée, l'entreprise de transformation alimentaire peine à trouver suffisamment de personnel.

Cyberfoire de l'emploi : objectif dépassé

Dans le Bas-Saint-Laurent, la première Cyberfoire de l'emploi tenue du 10 au 14 avril a doublé son objectif quant au nombre d'offres, avec 1 033 emplois affichés dans 111 entreprises. Les organisateurs se réjouissent d'avoir pu, grâce à un salon virtuel, attirer 40 % de visiteurs en provenance d'autres régions, augmentant ainsi leur bassin de candidats.

«Ce qui est rassurant pour les employeurs, c'est qu'on a reçu deux fois et demie plus de CV (2 798) que le nombre de postes offerts», remarque Chantal Dumont, porte-parole de l'événement. Les employeurs seront sondés prochainement pour vérifier l'efficacité du salon virtuel.

À la une

Bourse: Wall Street termine en hausse, avec l’espoir d’une Fed moins radicale

Mis à jour le 15/08/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS.À Toronto, la Bourse reste stable, malgré une baisse du secteur de l'énergie et des métaux de base.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

15/08/2022 | Refinitiv

Voici les gagnants et les perdants du jour.

Turquoise Hill chute à Toronto après son rejet de l'offre de Rio Tinto

Les actions de Turquoise Hill ont baissé de 3,49$ pour atteindre 30,05$ à la clôture à la Bourse de Toronto.