Une barre énergétique signée Leclerc-Garneau

Publié le 13/04/2013 à 00:00, mis à jour le 11/04/2013 à 09:24

Une barre énergétique signée Leclerc-Garneau

Publié le 13/04/2013 à 00:00, mis à jour le 11/04/2013 à 09:24

Des muffins anglais au beurre de cacahuètes. C'est le seul déjeuner qu'avait pu se mettre sous la dent Louis Garneau avant la compétition des Jeux olympiques de Los Angeles en 1984. Quarante-et-un degrés Celsius, mal de ventre, 33e position. Une déception pour le cycliste.

«J'en ai toujours été frustré. Dans les courses où j'ai connu des difficultés, c'était souvent parce que je manquais d'énergie en raison de problèmes de nutrition. Je me suis dit qu'un jour, j'allais trouver une solution pour les athlètes», raconte le sportif devenu homme d'affaires.

Cette solution porte le nom LG1 - Récupération. Il s'agit d'une barre nutritive à saveur de caramel et cacahuètes conçue pour les sportifs, contenant 12 grammes de protéines. C'est le premier produit d'une gamme nutritive en devenir.

La barre a été mise au point par l'équipe de recherche de Biscuits Leclerc et les spécialistes de Louis Garneau Sports, des voisins au parc industriel de Saint-Augustin-de-Desmaures, en banlieue de Québec.

«C'est un plaisir de s'associer à Louis Garneau, dit Denis Leclerc, président du Groupe Leclerc. Associer nos deux noms ne peut que donner de bons résultats.

«On n'aurait jamais attaqué ce marché sans lui, ajoute M. Leclerc. Les gens ont beaucoup de respect pour lui, il a une image positive, au-dessus de tout reproche. C'est un marché de marques de commerce, et il faut une histoire à raconter : on en a une !»

La concurrence est en effet devenue solide dans ce marché des barres nutritives pour sportifs ; il faut pouvoir se distinguer à côté des Clif Bar et PowerBar (Nestlé). LG1 mise d'abord sur une barre protéinique qui aide à reconstituer les réserves d'énergie et favorise la régénération de la masse musculaire. Après ce premier produit destiné à la récupération, il y aura des barres à consommer avant l'activité physique et d'autres à consommer pendant. Ces produits s'ajouteront aux gels énergétiques et aux boissons de performance LG1 Sports mis en marché l'an dernier.

Des expertises mises en commun

«C'est une grande tendance dans le monde de faire des produits nutritifs techniques pour les sportifs, dit Louis Garneau. Toutefois, c'était clair qu'on ne voulait pas se lancer nous-mêmes dans la fabrication, car ça prend des millions de dollars d'investissements en équipement pour faire des barres tendres. Mettre nos expertises en commun avec Biscuits Leclerc, ça fait des petits», se réjouit-il.

Le marché des produits nutritifs pour sportifs est estimé à 10 milliards de dollars en Amérique du Nord et il est en croissance, explique Denis Leclerc. En s'associant, les deux entreprises québécoises pourront plus facilement se tailler une place de choix. Déjà, la barre LG1 - Récupération est commanditaire officiel de l'équipe canadienne de cyclisme.

«On a beaucoup d'attentes, dit M. Leclerc. On a une belle marque de commerce et une capacité de distribution extraordinaire (Leclerc est présente dans 20 pays). Alors, on va voir où ça nous mène. J'ai beaucoup de plaisir à imaginer jusqu'où ça peut aller.»

Inspirer d'autres à travailler en équipe

Louis Garneau constate qu'il est rare de voir de telles associations d'entreprises. Il aimerait que son idée soit contagieuse.

«Je trouve intéressant de montrer que nous, les Québécois, on peut travailler ensemble. Ce partenariat entre deux entreprises familiales nous donne plus de force pour attaquer le marché mondial. Et si ça peut en inspirer d'autres à travailler en équipe, ce serait bien», dit celui qui vend ses produits dans 40 pays.

Au cours des six prochains mois, les barres LG1 seront vendues en exclusivité chez Cotsco au Québec. Par la suite, elles seront offertes partout dans les boutiques spécialisées où sont vendus les autres produits LG1. Elles pourraient également faire leur entrée dans les chaînes d'alimentation.

«Cotsco assure une bonne distribution pour ce type de produits, et comme elle propose beaucoup de volume, le consommateur obtient un prix unitaire moindre. Pour entrer dans le marché, c'est une bonne stratégie», explique M. Leclerc.

Plus qu'une histoire de partenariat, les barres LG1 sont aussi une histoire de relève familiale. La gamme nutritionnelle de Louis Garneau est mise au point par une nouvelle division dirigée par son fils aîné, William, 23 ans. Ce dernier a travaillé en collaboration avec Jean-Sébastien Leclerc, 25 ans, qui représente la cinquième génération de Leclerc à l'oeuvre dans l'entreprise centenaire.

Les deux jeunes hommes se connaissent depuis longtemps : leurs parents s'étaient déjà associés pour du covoiturage vers l'école.

À la une

Bourse: Wall Street termine en hausse, avec l’espoir d’une Fed moins radicale

Mis à jour le 15/08/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS.À Toronto, la Bourse reste stable, malgré une baisse du secteur de l'énergie et des métaux de base.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

15/08/2022 | Refinitiv

Voici les gagnants et les perdants du jour.

Turquoise Hill chute à Toronto après son rejet de l'offre de Rio Tinto

Les actions de Turquoise Hill ont baissé de 3,49$ pour atteindre 30,05$ à la clôture à la Bourse de Toronto.