Un PPP en efficacité énergétique au CHUL

Publié le 10/09/2011 à 00:00

Un PPP en efficacité énergétique au CHUL

Publié le 10/09/2011 à 00:00

Par Claudine Hébert

Le Centre hospitalier de l'Université Laval entreprend ces jours-ci la plus importante modernisation d'infrastructures énergétiques jamais entreprise dans le milieu de la santé au Québec. Un chantier de deux ans et près de 24 millions de dollars. Après les travaux, la performance énergétique sera garantie par l'entrepreneur, comme les coûts de construction.

La société Ecosystem, qui a remporté l'appel d'offres de ce projet clés en main, est une habituée de ce modus operandi, qui ressemble à celui d'un partenariat public-privé (PPP). Depuis sa création en 1993, l'entreprise de Québec a mis au point une formule qui propose aux gestionnaires immobiliers une façon efficace de réduire leur facture d'énergie et d'exploitation sans débourser un sou.

Récupération des coûts

"La totalité des coûts est remboursée à partir des économies générées par les solutions proposées", explique Olivier Matte, porte-parole d'Ecosystem. Il précise que ces économies sont déterminées en fonction des factures d'énergie de l'immeuble avant les travaux.

"Le projet va assurer des économies annuelles de 2,1 millions au cours des sept prochaines années, soit la période ciblée par Ecosystem pour autofinancer le projet", indique Patrick Ouellet, coordonnateur des services techniques du Centre hospitalier universitaire de Québec, dont fait partie le Centre hospitalier de l'Université Laval. Advenant que l'hôpital économise davantage, il partagera les surplus avec l'entrepreneur. D'où la collaboration étroite entre les deux parties (formation, sensibilisation des employés) afin d'assurer l'optimisation des solutions implantées.

Projets clés en main

La firme emploie plus de 130 personnes, principalement des ingénieurs et techniciens en bâtiment. Elle participe également à la recherche de subventions pour aider le client à bénéficier des meilleures solutions énergétiques. Dans ce cas-ci, le projet du Centre hospitalier de l'Université Laval bénéficie de 9,3 millions en subventions (huit millions du ministère de la Santé et des Services sociaux, un million d'Hydro-Québec et 250 000 $ de Gaz Métro).

Les travaux ne doivent pas gêner les patients et les activités de l'hôpital. Ils incluent l'aménagement de 60 puits géothermiques de 229 mètres de profondeur chacun. "Ce qui représente la plus audacieuse partie du projet", dit fièrement Patrick Ouellet.

Plus de 30 000 ampoules seront remplacées par des tubes fluorescents de dernière génération. Un système de récupération de la chaleur provenant des compresseurs servira à la production d'eau chaude domestique. Des systèmes de contrôle centralisés seront installés, ainsi qu'un mur solaire de type passif, qui permettra de préchauffer l'air frais venant de l'extérieur.

Dans les 15 dernières années, une vingtaine de centres hospitaliers ont eu recours à la formule d'Ecosystem. L'Hôpital général de Montréal, l'Hôpital général juif de Montréal et le Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine en sont quelques exemples. D'autres bâtiments, tel le Biodôme, en ont aussi profité.

"Ce type de projet nous incite à nous surpasser", souligne Olivier Matte, qui constate que les nouvelles règles en matière de développement durable favorisent une meilleure percée du marché pour ce type de projet. "On préfère toutefois appeler ces projets des ESE (entreprises de services énergétiques). L'expression PPP semble être un peu trop mal perçue par la population", avoue-t-il.

À suivre dans cette section


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

Bourse: Wall Street termine sans direction, digérant les données sur l'emploi

Mis à jour le 07/08/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street baissait vendredi midi, digérant le rapport mensuel américain sur l'emploi.

Titres en action: Magna International, Sun Life, Héroux-Devtek, Goldman Sachs...

Mis à jour le 07/08/2020 | AFP

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

COVID-19: Second Cup ferme davantage de cafés

Second Cup tente de s’ajuster au coup porté par la pandémie de COVID−19.