Treize québécoises gérées durablement

Publié le 20/02/2010 à 00:00

Treize québécoises gérées durablement

Publié le 20/02/2010 à 00:00

Un total de 95 entreprises, dont 13 du Québec, ont réussi cette année à se requalifier dans le cadre du concours des 50 sociétés les mieux gérées au Canada. Il s'agit d'anciennes lauréates qui conservent leur titre de Mieux gérée pendant deux années supplémentaires, sous réserve d'un examen de leur exploitation et de leurs finances.


Les requalifiées québécoises sont Agence Québec Plus (Sherbrooke), Artopex (Granby), Atrahan Transformation (Yamachiche), BBA (Saint-Hilaire), BCF (Montréal), Group PDI (Kirkland), Groupe Distinction (Lachine), Industries Canatal (Thetford Mines), Lasik MD (Montréal), Les Industries Mailhot (Terrebonne), Miralis (Saint-Anaclet), Radialpoint SafeCare (Montréal) et Richelieu Hosiery (Montréal).

À suivre dans cette section


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

«La correction de A.O. Smith était trop sévère»

Édition du 26 Janvier 2019 | Stéphane Rolland

STÉPHANE ROLLAND - Vous gérez un fonds de dividendes américain. Décrivez-nous votre stratégie.SEAN TASCATAN - Dans ...

Trouver les prochains grands gagnants, LA priorité

Édition du 10 Novembre 2018 | Yannick Clérouin

EXPERT-INVITÉ. L'assemblée annuelle d'Alimentation Couche-Tard (Tor, ATD.B) de la mi-septembre a mis en lumière un ...

À la une

L'accès à la propriété: la quadrature du cercle

19/03/2019 | Daniel Germain

BUDGET FÉDÉRAL. Ottawa introduit un nouveau programme d’aide pour les premiers acheteurs et améliore le RAP.

Budget fédéral: des indices sur les thèmes de la campagne électorale

Sans surprise, le déficit atteint 14,9G$ pour l'année financière qui se termine et grimpera à 19,8G$ en 2019-2020.

Budget fédéral: l'aide au journalisme se concrétise

BUDGET FÉDÉRAL. La principale mesure demeure le crédit d’impôt de 25 % sur les coûts de la main-d’œuvre.