Quebec Mall veut vendre nos produits haut de gamme à Hong Kong

Publié le 19/10/2013 à 00:00, mis à jour le 17/10/2013 à 09:51

Quebec Mall veut vendre nos produits haut de gamme à Hong Kong

Publié le 19/10/2013 à 00:00, mis à jour le 17/10/2013 à 09:51

Les entreprises québécoises qui veulent exporter des produits haut de gamme et des oeuvres d'art à Hong Kong disposent d'un nouvel outil, Quebec Mall. Ce site de commerce en ligne est consacré exclusivement à la vente de ce type de produits dans l'ancienne colonie britannique.

Le projet est piloté par deux Québécois : Antoine Valin, propriétaire de Momentum Sourcing, une PME montréalaise qui aide les entreprises à faire des affaires en Chine, et Stéphane Prud'homme, un entrepreneur établi à Hong Kong, qui travaille dans l'industrie chinoise des communications depuis des années.

La plateforme Quebec Mall (quebecmall.asia) est offerte en anglais et en cantonais, une langue parlée dans le sud-est de la Chine. Le site s'adresse donc aux consommateurs hongkongais, dont le niveau de vie est beaucoup plus élevé que celui des autres Chinois.

Les consommateurs qui visiteront ce site auront l'impression d'entrer dans un centre commercial. Chaque fournisseur aura son «espace magasin» pour y vendre ses produits et donner de l'information. Les oeuvres d'art seront présentées quant à elles dans une galerie d'art virtuelle.

De nombreux avantages

À ce jour, 22 entreprises québécoises participent à ce projet, dont Bleu Lavande (produits cosmétiques), le Vignoble de l'Orpailleur et la microbrasserie À l'abri de la tempête. Une cinquantaine de produits seront vendus à Hong Kong, dont du sirop d'érable, des produits du bois, de même que des produits pour bébés.

Ce site de commerce électronique procure de nombreux avantages aux entreprises qui l'utilisent, selon Stéphane Prud'homme, vice-président, marketing et ventes, de Quebec Mall. «Les PME font partie d'un groupe d'entreprises conseillées par des experts, à moindre coût.»

De plus, les entreprises québécoises n'ont pas besoin de trouver un distributeur local, un exercice qui peut parfois se révéler difficile en Chine, même à Hong Kong. En contrepartie, elles doivent payer 1 500 $ par produit qu'elles offrent en ligne.

De son côté, Quebec Mall s'engage à leur acheter des produits pour une valeur minimale de 1 000 $. «On finance tout le reste : le transport, l'exportation, les douanes, le site Web transactionnel, le marketing, même les kiosques dans les foires», précise M. Prud'homme.

À la une

Facebook change de nom pour Meta

Mis à jour il y a 24 minutes | AFP

La compagnie dirigée par Mark Zuckerberg en a fait l'annonce jeudi.

Québec dépose le projet de loi 6 pour créer un ministère de la Cybersécurité

Il y a 17 minutes | La Presse Canadienne

Québec cherche à regrouper, au sein d’un même ministère, l'expertise dans le numérique et la cybersécurité.

Bombardier n'est toujours pas rentable, malgré des résultats encourageants

Il y a 59 minutes | La Presse Canadienne

Si les résultats publiés sont prometteurs, Bombardier a malgré tout déclaré une perte ajustée de 95 millions de $US.