Les titres de santé sont au plancher

Publié le 15/11/2008 à 00:00

Les titres de santé sont au plancher

Publié le 15/11/2008 à 00:00

Par Yannick Clérouin

Les entreprises canadiennes de biotechnologies et de technologies médicales sont boudées par les investisseurs, à tel point que la capitalisation boursière de plusieurs d'entre elles est moindre que leur encaisse.

Dans plusieurs cas, les investisseurs n'accordent aucune valeur aux médicaments expérimentaux, aux technologies, aux revenus ni aux ententes de commercialisation.

En temps normal, l'investisseur averti pourrait trouver de belles occasions parmi ces titres. Mais dans le contexte actuel, les risques auxquels ils exposent les investisseurs dépassent leur potentiel.

Christine Charette, de BMO Marché des capitaux, soulignait dans un récent rapport qu'à la fin de 2008, les deux tiers des entreprises de biotechnologies ayant des médicaments en développement n'auront pas l'encaisse nécessaire pour tenir une année.

" On voit mal comment les entreprises pourront survivre sans réaliser de . nancement entraînant une importante dilution [pour les actionnaires] ", écrit l'analyste. Elle pense même que plusieurs biotechs disparaîtront.

Mme Charette estime néanmoins que les titres approchent de leur creux.

Aux investisseurs audacieux qui veulent profiter d'un éventuel rebond, elle recommande d'acheter plusieurs sociétés qui possèdent pour au moins un an de liquidités et qui devraient annoncer des nouvelles prometteuses en 2009, comme Transition Therapeutics et Theratechnologies.

yannick.clerouin@transcontinental.ca

À suivre dans cette section


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

À la une

À surveiller: Dollarama, Stella-Jones et IPL

Que faire avec les titres de Dollarama, Stella-Jones et IPL?

10 choses à savoir mardi

Inévitables, les caisses automatisées? Ces lampadaires parfaits pour Montréal, quand l'IA dicte les sentences...

Vous ne supportez plus un collègue? Le boss? Voici la solution!

BLOGUE. C'est qu'un mauvais contact avec un membre de notre équipe peut suffire à nous pourrir la vie...