Le défi de mobiliser les rescapés

Publié le 09/05/2009 à 00:00

Le défi de mobiliser les rescapés

Publié le 09/05/2009 à 00:00

Par C.L.H.

Tâches supplémentaires, équipes amputées : la situation n'est pas rose pour les employés qui ont échappé au couperet. Les garder mobilisés, alors qu'ils ont le syndrome du survivant, représente un grand défi.

La présence de la haute direction est importante. L'erreur la plus souvent commise par des gestionnaires mal à l'aise devant la situation consiste à se terrer dans leur bureau au cours des jours qui suivent les mises à pied.

"Une telle attitude contribue à perdre le contact avec les employés alors qu'ils ont besoin de leurs patrons. Elle prépare également le terrain à toutes sortes de rumeurs et entretient le mythe que d'autres mauvaises nouvelles se préparent", dit Ghislaine Labelle, du Groupe Conseil SCO.

Les gestionnaires avisés profitent de cette période pour mobiliser les troupes par l'innovation et la croissance, croit Pierre Gauthier, de la Société Pierre Boucher, spécialisée en psychologie industrielle. "C'est le moment idéal refaire la planification stratégique, pour proposer de nouveaux objectifs et les communiquer de façon inspirante. " L'employeur devrait adopter un discours stimulant et rassurant envers les employés qui restent, histoire de centrer l'attention sur les défis, les projets et la contribution qu'ils peuvent apporter.

À la une

Dette et déficit du fédéral: on respire par le nez!

19/04/2024 | François Normand

ANALYSE. Malgré des chiffres relativement élevés, le Canada affiche le meilleur bilan financier des pays du G7.

Budget fédéral 2024: «c'est peut-être un mal pour un bien»

19/04/2024 | Philippe Leblanc

EXPERT INVITÉ. Les nouvelles règles ne changent pas selon moi l'attrait des actions à long terme.

Multiplier la déduction pour gain en capital, c'est possible?

19/04/2024 | WelcomeSpaces.io

LE COURRIER DE SÉRAFIN. Quelle est l'avantage de cette stratégie?