Gros plan sur les nouveaux programmes

Publié le 15/05/2010 à 00:00

Gros plan sur les nouveaux programmes

Publié le 15/05/2010 à 00:00

Le domaine de l'environnement est en ébullition. L'offre de formation suit le mouvement et plusieurs nouveaux programmes à saveur écolo voient le jour.

Une approche intégrée

L'Université Laval travaille à l'élaboration de plusieurs cours en développement durable. Elle s'est également engagée à inclure ces principes dans ses quelque 90 programmes de baccalauréat, une approche unique au pays. " Les étudiants en pharmacie auront peut-être à considérer les enjeux liés à la disposition des médicaments. De même, les étudiants en administration des affaires devront savoir comment intégrer les principes de développement durable au sein d'une chaîne d'approvisionnement ", illustre Pierre Lemay, conseiller au développement. Cette démarche devrait se faire au cours des deux prochaines années pour les programmes qui n'ont pas encore commencé le processus, ajoute-t-il.

Un nouveau programme d'études supérieures en génie des eaux sera également sur les rails à la rentrée 2010. " Il constitue une suite logique au baccalauréat en génie des eaux, le seul qui soit offert au Québec et qui vise tout particulièrement la gestion intégrée et durable de l'eau ", précise le conseiller.

Autre nouveauté : la Faculté de foresterie, géomatique et de géographie et la Faculté des sciences et de génie offriront dès l'automne 2010 un programme de baccalauréat intégré en environnement. Unique dans les universités francophones au Québec, il permettra de former des professionnels de l'environnement et, plus particulièrement, de la conservation et de la gestion durable des écosystèmes.

Un baccalauréat multidisciplinaire

L'Université de Sherbrooke prépare la mise sur pied d'un baccalauréat en études de l'environnement qui devrait accueillir ses premiers étudiants en 2011. Au menu, un programme touchant tant les questions scientifiques que légales et sociales, un peu à l'image de la maîtrise qui relève actuellement de sept facultés. " Il faut cesser de penser que l'environnement se résume à la science, mais plutôt comprendre que la multidisciplinarité est maintenant devenue une vraie spécialité ", dit Michel Montpetit, directeur du Centre universitaire de formation en environnement (CUFE) de l'Université.

L'Université de Sherbrooke a lancé en 2010 un microprogramme de deuxième cycle en développement durable. " Ce programme de formation continue s'adresse aux professionnels déjà actifs sur le marché du travail, par exemple des gestionnaires qui auront à réaliser des politiques de développement durable ou qui devront analyser si une politique correspond réellement aux normes ", explique le directeur du CUFE. Offert pour l'instant au campus de Longueuil, le nouveau programme de neuf crédits sera également disponible à Sherbrooke et dans d'autres villes, si la demande se fait sentir.

Une formation à distance

Créé en 2008, le programme court en éco-conseil de l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) se donne à distance et à temps partiel. " Jusqu'à maintenant, nous avons eu 115 étudiants du Québec, de l'Ontario et même de la France. Certains suivent les cours en classe et les autres le font à distance, une formule très appréciée ", indique Claude Villeneuve, directeur de la Chaire en Éco-Conseil de l'UQAC. Cette version abrégée est destinée aux professionnels en exercice et comprend cinq cours de trois crédits.

Comment utiliser la forêt pour qu'elle capte le plus de CO2 possible, sans que cela ne cause de dommages à l'environnement ? Comment mesurer la diminution des émissions de carbone de l'utilisation du bois ou redonner une deuxième vie à la forêt, tout en s'assurant de gérer les stocks de façon durable ? C'est le type de questions qu'abordera le programme de deuxième cycle en gestion durable du carbone forestier, qui sera offert à temps partiel et à distance dès août 2010 par l'UQAC.

" Les forêts, en particulier la forêt boréale, sont des capteurs de carbone. Dans le contexte des changements climatiques, on pourrait les utiliser pour générer des crédits carbone ", explique M. Villeneuve. Ce programme s'adresse aux professionnels du secteur forestier, de l'architecture, du génie du bâtiment, de l'environnement ou des autres industries qui utilisent cette matière première.

dossiers@transcontinental.ca

À la une

Fournisseurs: pas besoin de code de conduite, selon le PDG de Metro

Mis à jour le 26/01/2021 | Stéphane Rolland

Éric La Flèche juge que les relations entre épiciers et fournisseurs fonctionnent.

Et si Couche-Tard était le prochain Amazon?

26/01/2021 | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. Couche-Tard finira par acheter Carrefour et deviendra un des rares joueurs pouvant rivaliser avec Amazon.

Satellites: le ton monte entre Elon Musk et Jeff Bezos

26/01/2021 | AFP

Elon Musk et Jeff Bezos rivalisent pour leurs constellations de satellites en orbite basse.