Dix règles à suivre pour réussir à son compte

Publié le 12/09/2009 à 00:00

Dix règles à suivre pour réussir à son compte

Publié le 12/09/2009 à 00:00

Catherine Zemelka est partie de rien. Polonaise d'origine, la directrice d'Agence IN, une boîte de communications de Montréal, ne comptait que sur sa personnalité et sa créativité pour se démarquer.

En juin 2004, elle recrute ses premiers clients en faisant du porte-à-porte dans les parcs industriels. Mais d'une façon peu banale : elle s'affuble d'un cerveau géant sur la tête, gage, selon elle, de la créativité de son entreprise. Une station de télé a apprécié et a rapporté l'initiative dans son bulletin de nouvelles.

Quand elle contacte peu après l'Ordre des dentistes du Québec, son interlocuteur se souvenait de sa campagne Cerveaux à louer. Agence IN avait trouvé son premier client d'envergure. " En cinq ans, j'ai réussi à me faire une place au soleil. Ma liste de clients s'allonge d'année en année ", souligne-t-elle fièrement.

Récession oblige, le travail indépendant gagne en popularité au pays. Les données de la dernière " Enquête sur la population active " montre que le nombre de Canadiens qui se lancent à leur compte a progressé de 92 800 personnes entre août 2008 et août 2009, soit l'équivalent d'une ville de la taille de Saint-Jean-sur-Richelieu.

Il est en effet tentant de suivre les pas de Catherine Zemelka et de créer son propre emploi plutôt que d'attendre le chèque d'assurance emploi.

Mais quoique séduisante, l'aventure n'est pas sans périls. Après avoir discuté avec maints spécialistes et entrepreneurs en exercice, nous vous livrons 10 conseils pour faciliter la vie du travailleur qui aspire à devenir son propre patron.

1 Connaissez-vous bien

Le travail autonome, ce n'est pas pour tout le monde. " Le grand défi, c'est de trouver l'équilibre entre ne pas faire tout pour tout le monde, mais en même temps savoir profiter des occasions ", dit Jean-Benoît Nadeau, auteur du Guide du travailleur autonome.

2 Persévérez

" C'est beau l'ambition, mais la persévérance, c'est mieux ", dit Catherine Zemelka. Il ne manque jamais de gens ambitieux autour d'une table, mais rares sont ceux qui finissent ce qu'ils ont entrepris.

3 Soignez votre environnement de travail

Avoir un bureau ergonomique à la maison, une chaise confortable, un lieu de travail qui reflète notre personnalité, est le premier conseil que donne Jean-François Gazaille, journaliste et traducteur, qui travaille de sa maison de campagne à Shefford.

4 Soyez présent sur le Web

Que ce soit par l'entremise de réseaux sociaux, de son propre site Web ou de sites spécialisés. Pour beaucoup de gens qui cherchent un service, Internet a remplacé les pages jaunes. " J'ai lancé mon site dès les débuts de l'agence en 2004 et il m'a été très utile ", dit Mme Zemelka.

5 Entourez-vous bien

" Trouvez-vous un mentor ", recommande Alain Samson, consultant et auteur de nombreux ouvrages sur le management. Il a pour son dire qu'il ne faut pas reproduire les erreurs commises par d'autres. Un comptable spécialisé dans le travail autonome est une autre ressource utile.

6 Sachez gérer vos liquidités

N'oubliez pas que vous devrez payer de l'impôt et ne faites pas l'erreur de dépenser les taxes perçues avant de les avoir remises au fisc. Ces sommes créent une richesse illusoire, dit Alain Samson. Prenez l'habitude de mettre de côté jusqu'à un tiers de vos revenus bruts pour couvrir la facture d'impôts et les contisations au régime de rentes.

7 Prévoyez la perception des taxes

Comme travailleur autonome, vous devez percevoir les taxes de vente provinciale et fédérale si vous gagnez plus de 30 000 $ par année. Inscrivez-vous auprès de Revenu Québec, tant pour la TVQ que pour la TPS. Même si vous gagnez moins, vous recevrez un crédit sur les taxes de vente payées sur vos intrants en étant inscrit. Les remises au gouvernement doivent être faites à temps.

8 N'oubliez pas le fisc

Le travailleur autonome doit payer ses impôts par acomptes provisionnels quatre fois l'an. À défaut de le faire, vous vous exposez à des pénalités et à des frais d'intérêts si vous devez payer de l'impôt, prévient Carl Thibeault, planificateur financier au Groupe Investors, à Québec.

" Autre piège, le travailleur autonome a jusqu'au 30 juin pour remettre ses déclarations de revenus. Mais s'il doit de l'argent, les intérêts commencent à courir dès le 30 avril. "

9 Soyez bien couvert en cas de pépin

" Si je ne gagne rien pendant un mois ou plus, ma famille en souffrira-t-elle ? " Si vous répondez oui, vous avez besoin d'une assurance invalidité. Optez pour une police avec garantie de renouvellement. Vos primes et prestations restent fixes, peu importe ce qui vous arrive. Attention aux exclusions et choisissez un délai de carence (le délai entre le début de l'invalidité et la réception des prestations) en fonction de vos économies.

10 Préparez votre retraite

Contrairement au salarié qui dispose du fonds de pension de son employeur, le travailleur autonome ne compte que sur lui-même pour accumuler son épargne-retraite. Carl Thibeault, d'Investors, recommande un plan systématique d'épargne, idéalement 15 % des revenus nets avant impôt.

( EN SAVOIR PLUS )

Livres

Trouvez des clients maintenant et Un plan d'affaires pour le travailleur autonome, par Alain Samson

Profession : travailleur autonome, par Sylvie Laferté et Gilles Saint-Pierre

Le Guide du travailleur autonome, par Jean-Benoît Nadeau

Guides fiscaux

Revenu Québec :Vous êtes travailleur autonome ? Aide-mémoire concernant la fiscalité

Les revenus d'entreprise ou de profession

Revenu Canada :Employé ou travailleur autonome ?

Revenus d'entreprise ou de profession libérale

andre.dubuc@transcontinental.ca

À suivre dans cette section


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre

À la une

Ottawa donne le feu vert au projet d'expansion de l'oléoduc Trans Mountain

Le premier ministre Justin Trudeau donne un autre feu vert au projet d'expansion de l'oléoduc Trans Mountain.

Gare aux faux «influenceurs»

18/06/2019 | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. Un peu comme pour le dopage dans le cyclisme, certains savaient, mais peu ont agi.

Financement participatif: Hardbacon veut obtenir 1,5M$

18/06/2019 | Denis Lalonde

La start-up Hardbacon lance une campagne de financement participatif pouvant lui rapporter un montant maximal de 1,5M$.