Coup franc pour les entreprises

Publié le 18/07/2009 à 00:00

Coup franc pour les entreprises

Publié le 18/07/2009 à 00:00

Le soccer, sport le plus populaire au Québec, fait de plus en plus d'adeptes chez les entreprises. Les institutions financières et des acteurs de l'alimentation s'associent à des événements de soccer professionnel et amateur.

Au cours des deux dernières années, Metro et Desjardins sont devenus partenaires de la Fédération de soccer du Québec.

Ces entreprises aiment l'accessibilité de ce jeu, pratiqué autant par les garçons que par les filles. Sa popularité est son meilleur atout, croit Brigitte Frot, directrice générale de la Fédération de soccer du Québec. Le sport regroupe 192 000 joueurs affiliés, dont la moitié sont âgés de moins de 10 ans. Aucune autre discipline sportive ne compte autant d'inscrits.

" Le soccer permet à un commanditaire de rejoindre les jeunes, d'avides consommateurs et d'importants prescripteurs pour les décisions d'achat au sein de la famille ", dit André Richelieu, professeur de marketing sportif à l'Université Laval.

Metro assure sa visibilité au moyen d'animations lors d'activités organisées par la Fédération de soccer. " C'est une belle occasion de faire rayonner notre marque dans des événements où les familles québécoises se réunissent ", dit Marc Giroux, vice-président, marketing, de Metro.

En devenant partenaire, la chaîne de supermarchés a emboîté le pas à Saputo et aux restaurants McDonald's.

Desjardins a été attirée par l'aspect multiculturel de ce sport. " Desjardins veut se rapprocher des jeunes d'origines diverses ", dit Louise-Marie Brousseau, directrice, relations publiques, commandites et dons, de Desjardins.

La coopérative n'est pas seule à s'intéresser au ballon rond. La Banque Nationale fait équipe avec l'Impact de Montréal. La Laurentienne appuie plus de 50 clubs et des associations régionales.

" Après un appel à tous ses employés, la Banque a cherché comment elle pouvait appuyer le bénévolat de ses employés auprès des clubs de soccer ", dit Gladys Caron, vice-présidente, affaires publiques, de la Banque Laurentienne.

En 2008-2009, la Fédération a recueilli 440 000 $ en commandites, 10 % de son budget. La Fédération de soccer cherche des partenaires dans les créneaux du lait, de l'eau, de l'automobile et des produits pétroliers, indique Mme Frot.

andre.dubuc@transcontinental.ca

À suivre dans cette section


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

À la une

Mais où est passée la peur de la récession?

BLOGUE INVITÉ. Après un rebond des marchés, on entend beaucoup moins parler de récession. Pourtant...

À surveiller: les titres qui ont attiré votre attention

20/07/2019 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.

Investir: trois critères pour choisir ses actions

19/07/2019 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Un investisseur devrait analyser ses titres boursiers comme s'ils étaient une entreprise privée.