Changer le monde, un fruit à la fois

Publié le 19/10/2013 à 00:00, mis à jour le 17/10/2013 à 09:51

Changer le monde, un fruit à la fois

Publié le 19/10/2013 à 00:00, mis à jour le 17/10/2013 à 09:51

Parfois, on se dit : «Mais pourquoi personne n'y avait pensé avant ?» C'est justement ce qui m'est arrivé quand j'ai rencontré Julien Ponthier, un Français de 27 ans qui a immigré au Québec en 2012 : il a eu l'idée géniale de lancer à Montréal un service de distribution de fruits frais en entreprise, délaissant son job d'ingénieur pour se lancer dans l'aventure de l'entrepreneuriat.

Le principe est simple. Il passe tôt le matin chez ses clients et dépose à la réception un ou plusieurs paniers en osier contenant chacun une quarantaine de fruits. «La composition dépend des saisons, sachant qu'on met l'accent sur les produits locaux. En ce moment, on trouve des pommes et des poires du Québec auxquelles on ajoute, par exemple, des pêches, des bananes, des fraises, etc.», dit le fondateur d'Alex & Alex avec son léger accent du sud de la France, tranquillement installé à l'ombre d'un olivier du jardin du Moineau masqué, un café du Plateau-Mont-Royal.

L'air de rien, ces simples fruits ont un impact phénoménal sur la vie de bureau. «Il faut voir le sourire des gens quand ils se servent dans le panier en arrivant au travail. Tout d'un coup, ils deviennent radieux et démarrent la journée du bon pied. À chaque fois que je vois ça, ça me fait chaud au coeur», illustre-t-il. Et d'ajouter : «En plus, c'est tellement plus sain que de se ruer le matin sur la machine à café».

Créatif et généreux

Alex & Alex est née ici en janvier 2013, mais elle est en réalité la petite soeur d'une autre Alex & Alex, née à Paris il y a trois ans. C'est qu'avant de venir au Québec, Julien Ponthier avait mis en place avec son frère Alexandre le même type de service.

«Alex était consultant dans un grand cabinet-conseil parisien et trouvait son travail trop routinier. Il a fait un voyage au Sénégal pour se changer les idées et a croisé là-bas une fillette de neuf ans, Alexandra, qui n'était pas scolarisée faute d'argent. À son retour, il s'est juré de venir en aide aux enfants défavorisés : ça a fait tilt dans sa tête quand il a pris conscience qu'il mangeait beaucoup de fruits au bureau et que, souvent, ses collègues lui en demandaient», raconte-t-il.

Le succès a été immédiat : Alex & Alex - pour Alexandre & Alexandra - compte aujourd'hui une cinquantaine de clients à Paris, dont Google et Axa. Et une partie des revenus - 10 centimes d'euro par fruit - sert à la scolarisation d'enfants défavorisés.

Marketing personnalisé

À Montréal, la réussite est encore plus impressionnante : Julien Ponthier bénéficie de l'aide de deux collaborateurs et a d'ores et déjà autant de clients qu'il y en a à Paris. Parmi ces derniers figurent surtout des entreprises technologiques, comme le concepteur de jeux vidéo Ludia, des agences de publicité, comme Saint-Jacques Vallée Y&R, et des cabinets d'avocats, comme Davies Ward Phillips & Vineberg. La plupart d'entre eux sont établis dans le quartier des affaires et dans le Vieux-Montréal : «C'est une question de logistique. J'ai eu des demandes venant de Laval, mais j'ai dû décliner», dit-il.

Julien Ponthier a trimé fort pour décrocher ses premiers clients. Il a consulté les profils LinkedIn des dirigeants d'entreprises dynamiques et a envoyé des courriels à ceux qui étaient les plus susceptibles d'être intéressés par son service. Il est allé tout en haut de tours du centre-ville et s'est présenté à chaque réception d'entreprise, étage par étage, avec ses paniers de fruits. Il a également arpenté un grand nombre d'événements, à l'image des Creative Mornings.

«Tout cela ne m'a pas laissé le temps de nouer des liens avec des associations québécoises vouées à l'aide des enfants en difficulté à l'école. Mais je vais le faire dès que possible et trouver le moyen de les soutenir, comme Alex & Alex le fait déjà à Paris», promet-il.

olivier.schmouker@tc.tc

À la une

Bourse: que révèle l'humeur printanière des pros ?

BLOGUE. Les pros sont toujours aussi optimistes pour l'économie et les profits, mais certains paris s'essoufflent.

Bourse: Wall Street termine sans direction claire

Mis à jour à 17:07 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Elle a été lésée par la mauvaise séance des valeurs technologiques.

Titres en action: Québecor, JPMorgan Chase, Cogeco, EasyJet, Tesco, Toshiba

Mis à jour à 10:36 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.