«Ce n'est pas normal que Montréal soit à la traîne par rapport à Québec» - Mario Lefebvre, économiste au Conference Board du Canada

Publié le 04/02/2012 à 00:00

«Ce n'est pas normal que Montréal soit à la traîne par rapport à Québec» - Mario Lefebvre, économiste au Conference Board du Canada

Publié le 04/02/2012 à 00:00

Depuis 25 ans, la croissance économique de Montréal est inférieure à 2 %. Est-ce une question de gouvernance ?

Quand on regarde à quel point c'est lourd de gouverner cette nouvelle ville éclatée, on se demande si la fusion n'aurait pas pu porter ses fruits. En ce moment, ce dont Montréal a besoin, ce n'est pas qu'on spécule sur ce qu'elle aurait pu être. Il faut trouver des solutions tangibles pour que cette économie se redresse et devienne ce qu'elle aurait toujours dû être : le pôle de croissance de la province. Le Québec n'atteindra jamais son plein potentiel économique si Montréal n'est pas en santé. On applaudit le Plan Nord, mais on attend le Plan Sud. La croissance économique du Québec et du Canada passera par leurs villes, donc ça nous prend un plan pour qu'elles se développent. On ne peut pas juste espérer qu'en développant le Nord, ça amènerait Montréal ou la province au niveau supérieur.

Attendez-vous ce plan du gouvernement ?

Non, il faut arrêter de se tourner toujours vers les gouvernements. Il faut que les acteurs de l'économie cherchent des solutions ensemble et bâtissent un plan qui, finalement, oui, sera soumis au gouvernement. Les gens d'affaires chevronnés sont tout à fait en mesure de faire ça. Il faut trouver une manière de faire décoller Montréal.

L'élaboration du plan doit-elle se faire dans une perspective régionale ?

Je fais le tour du Canada chaque année et constate que le concept de ville existe de moins en moins. Il y a des regroupements de villes et des conseils économiques régionaux. Montréal ne peut pas travailler toute seule, elle fait partie d'une grande région qui doit être propulsée dans son ensemble. Car ce n'est pas normal que la région de Montréal soit à la traîne par rapport à Québec sur le plan de la croissance économique. Depuis quelques années, le solde migratoire interville de la région de Montréal est négatif (- 23 640 en 2009-2010). On la quitte pour aller ailleurs au Québec. Pour moi, c'est un signal extrêmement clair que les gens pensent trouver ailleurs un pâturage plus vert sur le plan économique, sur le plan de l'emploi. Et ça veut dire que la métropole a perdu passablement de plumes.

CV

Nom : Mario Lefebvre

Titre : Économiste

Organisme : Conference Board du Canada

Économiste à la Banque du Canada de 1991 à 1997, Mario Lefebvre s'est joint par la suite au Conference Board, où il dirige actuellement le Centre d'études municipales. En tant qu'expert de la situation économique des villes, il donne régulièrement des conférences partout 9au pays.


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

À la une

Le dangereux déclin des classes moyennes

19/04/2019 | François Normand

ANALYSE - Depuis 40 ans, la classe moyenne a reculé dans les 36 pays de l'OCDE. Voici les causes et les solutions.

Le parti communiste perdra-t-il le monopole du pouvoir en Chine?

19/04/2019 | François Normand

BALADO - Quatre scénarios sont possibles pour l'avenir de la Chine, selon un récent livre. Lequel est le plus probable?

Déjà-vu: Metro a tout pour plaire, sauf son évaluation

BLOGUE. Metro performe bien, mais son évaluation est plus élevée qu'avant place la barre encore plus haute.