Le président du conseil de Mobilicity dénonce le service Chatr de Rogers

Publié le 09/07/2010 à 13:02

Le président du conseil de Mobilicity dénonce le service Chatr de Rogers

Publié le 09/07/2010 à 13:02

Par La Presse Canadienne

Photo : Bloomberg

Le président du conseil d'administration de l'entreprise de télécommunications Mobilicity croit que les nouveaux venus dans ce secteur d'activité pourraient être écrasés par le nouveau service Chatr de Rogers.

John Bitove affirme que son entreprise examinera les recours judiciaires qui s'offrent à elle en vertu de la Loi sur la concurrence du Canada si Rogers va de l'avant avec ce nouveau service à rabais.

Chatr deviendrait le troisième membre de la famille sans fil de Rogers Communications, après Rogers sans fil et Fido.

M. Bitove estime que l'arrivée de Chatr n'a rien d'une coïncidence et que le plus important fournisseur sans fil du pays essaie d'anéantir les plus petits.

Mobilicity compte parmi les nouvelles entreprises qui ont lancé un service sans fil au cours des derniers mois.

Ils devront toutefois faire face à une concurrence féroce de la part des trois géants qui occupent déjà le marché, Rogers, Bell et Telus.

À la une

Négociations à TVA: un lock-out n'est pas à exclure, dit PKP

Les pourparlers entre la direction et le syndicat se déroulent actuellement en présence d’un médiateur.

Télécom: «Ça devient encore plus concurrentiel», note le patron de Québecor

Québecor a dévoilé jeudi des résultats inférieurs aux attentes des analystes.

Hausses de bénéfices pour Québecor, au 4T de 2023 et pour l'exercice

Le conseil d’administration a déclaré mercredi un dividende trimestriel de 0,325 $ par action.