Innovation: Brunet lance un premier service pharmacologique en ligne

Publié le 12/01/2011 à 12:14, mis à jour le 12/01/2011 à 12:36

Innovation: Brunet lance un premier service pharmacologique en ligne

Publié le 12/01/2011 à 12:14, mis à jour le 12/01/2011 à 12:36

Photo: Bloomberg

Ils ont écouté. Puis, ils ont agi. Résultat : à compter de ce jeudi, les établissements pharmaceutiques de la bannière Brunet au Québec innoveront en offrant à leurs clients, pour la première fois, un accès électronique direct à leur dossier personnel.

Avec son programme MaSanté, Brunet permettra, grâce à une même plate-forme électronique, de consulter en ligne son dossier pharmacologique personnel, de faire des demandes de renouvellement de médicament à distance, et de recevoir des avis électroniques de prise de médicament par téléphone intelligent.

Apparemment, jamais auparavant un regroupement de pharmacies canadiennes, voire même nord-américaines, n’aura poussé aussi loin le rôle du pharmacien, et le partage de l’information personnelle avec leurs clients.

Ce service a été mis au point par Brunet, de concert avec Telus Solutions en santé, devenu le partenaire technologique dans le développement de ce programme. Brunet est la propriété de McMahon Distributeur pharmaceutique, filiale de Metro Richelieu.

Un service «sécuritaire» et «gratuit»

Pas peu fier de cette nouvelle initiative, Serge Boulanger, vice‐président-directeur général de McMahon Distributeur pharmaceutique, est convaincu qu’elle contribuera à améliorer la relation privilégiée des pharmaciens avec leur client, augmentera le sentiment de prise en charge de leur santé par les consommateurs. Une situation qui ne peut, à terme, qu’améliorer à sa manière le fonctionnement général du réseau de la santé au Québec.

À la une

La francophonie, futur boom Ă©conomique

Il y a 11 minutes | Dominique Talbot

«Il faut voir la francophonie comme une chose pour laquelle il faut passer Ă  l’offensive.»

Se dire les vraies affaires avec courage et respect

MalgrĂ© les dĂ©saccords, il est important de continuer d’échanger pour Ă©viter des conflits plus profonds.

Ne mettons pas trop vite la «réduflation» au pilori

EXPERTE INVITÉE. Si elle est controversĂ©e, la rĂ©duction des volumes tout en maintenant les prix est parfois nĂ©cessaire.