Élections européennes: Microsoft met en garde contre des cyberattaques

Publié le 20/02/2019 à 09:59

Élections européennes: Microsoft met en garde contre des cyberattaques

Publié le 20/02/2019 à 09:59

Par AFP
Des signes de pirates sur des touches de clavier d'ordinateur.

(Photo: 123rf.com)

Le géant informatique américain Microsoft a mis en garde mercredi contre une recrudescence des cyberattaques, notamment russes, après avoir détecté une série de tentatives de piratage à quelques mois des élections européennes. 

«Nous avons récemment repéré des activités ciblant des institutions démocratiques en Europe» notamment en Allemagne, écrit Tom Burt, vice-président de Microsoft en charge notamment de la sécurité, sur un blogue officiel du groupe.

«Les attaques ne se limitent pas aux campagnes politiques mais visent aussi des centres de réflexion et organisations non-gouvernementales travaillant sur des sujets comme la démocratie, l'intégrité d'élections ou la politique publique et qui sont souvent en contact avec le gouvernement», détaille-t-il. 

L'entreprise explique notamment avoir détecté entre septembre et décembre 2018 une série d'attaques visant une centaine employés de plusieurs «think tanks» en Allemagne, France, Belgique, Pologne, Roumanie et Serbie. 

Microsoft «continue d'enquêter sur l'origine de ces attaques, mais nous sommes certains que beaucoup d'entre elles sont l’œuvre d'un groupe que nous appelons Strontium», détaille le groupe.

Ce nom, avec d'autres appellations qui désignent parfois une seule et même entité tel que «Fancy Bear» ou «APT 28», a par le passé été associé aux services de renseignement russe et aux attaques visant les États-Unis avant les élections de 2016. 

Le German Marshall Fund, l'institut Aspen et le centre allemand de politique étrangère DGAP sont parmi les cibles de ces tentatives de phishing visant à mettre la main sur les mots de passe d'employés.

Ces attaques montrent «qu'il n'a jamais été aussi important d'être vigilant pour protéger nos démocraties d'ingérence étrangère», a réagi dans un communiqué Karen Donfried, présidente du German Marshall Fund.

«Il est important que l'attention politique et publique se tourne encore plus vers la cyber-sécurité», a de son côté déclaré une porte-parole du DGAP.

Plusieurs élections sont prévues ces prochains mois en Europe, dont celles du Parlement européen en mai, et la présidentielle en Ukraine le mois prochain. D'autres scrutins auront lieu en Estonie, Finlande, et Slovaquie.


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

Sur le même sujet

Concurrence: Washington accélère son enquête sur les GAFAM

11/02/2020 | AFP

Les autorités vont passer au crible leurs acquisitions des dix dernières années.

Carbonégativité: Microsoft aurait-elle parlé trop vite?

06/02/2020 | Catherine Charron

«Quand ton contenu est contradictoire comme ça, c’est un couteau à triple tranchant», prévient Stéphane Prud'homme.

À la une

Les régimes de retraite et les véhicules immobilisés sont-ils flexibles?

21/02/2020 | Dany Provost

BLOGUE INVITÉ. Peu importe le type de régime de retraite, les sommes qu’on accumule à l’intérieur sont «immobilisées».

Les blocages «doivent être levés maintenant», dit Trudeau

21/02/2020 | AFP

« La situation actuelle est inacceptable et intenable », a déclaré M. Trudeau lors d’une conférence de presse.

Retarder la gratification immédiate en Bourse

BLOGUE INVITÉ. En ces temps de gratification instantanée, l'art de retarder la gratification se perd tranquillement.