Comment profiter du marché des utilisateurs de cellulaires

Publié le 02/12/2010 à 08:43, mis à jour le 06/12/2010 à 12:06

Comment profiter du marché des utilisateurs de cellulaires

Publié le 02/12/2010 à 08:43, mis à jour le 06/12/2010 à 12:06

Dans certains pays développés, des consommateurs passent plus de temps sur leur téléphone portable que devant la télé. Pourtant, le volume publicitaire annuel sur la plateforme mobile ne dépasserait pas les 10 milliards de dollars, selon l’Union internationale des télécommunications. C’est peu par rapport aux centaines de milliards dépensés sur Internet et les plateformes plus traditionnelles.

Cette disproportion est un non-sens, croît Mathieu Villeneuve, cofondateur et vice-président au développement des affaires de Pirahna Agence Tactique, une agence québécoise spécialisée dans le marketing mobile qui vient tout juste d’ouvrir un bureau en France : « Les gens qui travaillent en marketing et en communications sont conscients que la grande partie de la population possède un cellulaire, mais ils ne savent pas comment exploiter ce marché. C’est sans doute qu’ils n’utilisent pas tous les aspects du marketing mobile », a-t-il soutenu lors de la Journée de l’informatique du Québec, tenue récemment dans la Capitale.

Le bon outil pour cibler sa clientèle

Le marketing mobile permet non seulement de rejoindre des millions de consommateurs, mais aussi de les atteindre en direct.

PLUS : Quelle technologie choisir?

Mathieu Villeneuve conseille aux entreprises de monter dans le bateau dès maintenant en se créant un site Internet mobile adapté aux besoins des utilisateurs de cellulaire. Mais attention : « Ce ne doit pas être simplement votre site Web rendu accessible sur un mobile, insiste l’expert. L’utilisateur du cellulaire n’a pas les mêmes attentes que celui qui se trouve à son ordinateur, dans son salon. Si je cherche un resto, je veux savoir où se il trouve, connaître le menu et clic, je veux réserver, pas connaître l’histoire familiale de l’établissement. »

Le formateur et auteur du blogue Marketing-Mobile.ca recommande aussi aux entreprises de choisir soigneusement leur véhicule de marketing mobile. Les médias traditionnels offrent plusieurs manières de communiquer : radio, télé, imprimés. « Il existe différents moyens de communication sur le téléphone cellulaire : SMS, Bluetooth et les applications, qui sont très tendances ».

De plus, le téléphone portable sans les médias traditionnels, ça ne donne rien, soutient M. Villeneuve. « Il faut que tous les canaux traditionnels poussent vers le mobile. Si on met en place une plateforme SMS et qu’on n’en fait pas la promotion, personne ne s’abonnera. C’est donc important d’inclure le mobile dans une stratégie plurimédia. »

À la une

La start-up de Sherbrooke qui veut commercialiser un médicament

03/03/2024 | Emmanuel Martinez

«Les gens pensent que l’argent coule à flots pour les start-ups, parce qu’on nous montre des exceptions.»

La start-up qui voulait faire économiser 1G$ en soins à l'Amérique du Nord

01/03/2024 | Émilie Parent-Bouchard

Une start-up de Sherbrooke propose des solutions aux victimes d'un traumatisme crânien qui doivent être opérées.

Pas de démondialisation, à l’exception des semi-conducteurs

01/03/2024 | François Normand

ANALYSE. Aucun «ralentissement durable» de la mondialisation, mais on observe une incertitude techno-géopolitique.