5G: Ottawa reporte l'enchère du spectre à juin 2021

Publié le 05/06/2020 à 16:19

5G: Ottawa reporte l'enchère du spectre à juin 2021

Publié le 05/06/2020 à 16:19

Par La Presse Canadienne
Une antenne de communication.

(Photo: 123RF)

Le gouvernement fédéral retarde la vente aux enchères du spectre sans fil qui sera essentiel à l'avenir des services du réseau de cinquième génération.

Les enchères devaient avoir lieu plus tard cette année, mais le ministre de l'Industrie, Navdeep Bains, a indiqué que le report à juin 2021 permettrait à l'industrie des télécommunications de se concentrer sur la fourniture de services essentiels pendant la pandémie de COVID-19. 

Les opérateurs sans fil utilisent le spectre pour transporter la voix, la vidéo et les données sur leurs réseaux et entre les téléphones intelligents ou d'autres appareils.

Rogers, Bell, Telus et les entreprises régionales sans fil du Canada telles que le service Freedom, appartenant à Shaw, et Vidéotron, appartenant à Québecor, dépensent collectivement des milliards de dollars lors de ces enchères pour obtenir des licences pour le spectre dont elles ont besoin.

La bande de 3500 mégahertz sera importante, car les opérateurs l'utilisent comme élément constitutif de leurs réseaux 5G.

Les bandes du spectre comme celle de 3500 MHz sont utiles dans les zones urbaines et rurales, car elles ont la capacité de parcourir des distances considérables et de traverser des bâtiments.

http://content.lesaffaires.com/LAF/lacom2020/Video%20catherine.mov

Sur le même sujet

PME, Prompt pourrait vous remettre 10 000 $ pour innover en 5G

11/02/2021 | Catherine Charron

Elle veut inciter les entreprises médiatiques et du divertissement à s’intéresser « un peu plus rapidement à la 5G».

5G en Suède: Ericsson craint des représailles en Chine

04/01/2021 | AFP

L'entreprise suédoise s'inquiète pour ses activités en Chine après le bannissement de Huawei du réseau 5G de Suède.

À la une

Freshii fait mieux qu'au premier trimestre de 2020

Il y a 23 minutes | La Presse Canadienne

La perte ajustée, qui exclut certains éléments non récurrents, s’est établie à 549 000 $.

COVID-19: le nombre d'éclosions en milieu de travail diminue

Les deux sommets d’éclosions en milieux de travail avaient été relevés à la fin décembre et en mars.

Les entreprises constatent une hausse des cyberattaques

L’erreur humaine est la plus grande vulnérabilité des entreprises selon la moitié des responsables sondés.