Un juge prolonge la protection de Quadriga contre ses créanciers

Publié le 18/04/2019 à 14:05

Un juge prolonge la protection de Quadriga contre ses créanciers

Publié le 18/04/2019 à 14:05

Par La Presse Canadienne
Un cadenas barre des données numériques.

(Photo: 123RF)

Un juge de la Nouvelle-Écosse a temporairement prolongé la protection de QuadrigaCX contre ses créanciers, alors que la plateforme de cryptomonnaies poursuit sa transition vers la faillite.


La société établie à Vancouver a officiellement entamé une procédure de faillite ce mois-ci, après l’échec d’une offre de restructuration.


Quadriga Fintech Solutions et ses sociétés affiliées ont obtenu le 5 février une protection contre leurs créanciers en vertu de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies (LACC), mais il est rapidement devenu évident que la société ne disposait pas d’actifs réels, et que la procédure pour récupérer les fonds manquants serait difficile.


Le juge Michael Wood, de la Cour suprême de la Nouvelle-Écosse, a prolongé jeudi la suspension des procédures jusqu’au 28 juin, à moins que la procédure en vertu de la LACC ne prenne fin plus tôt.


QuadrigaCX, qui comptait parmi les plus importantes plateformes de transactions de cryptomonnaie au Canada, a mis fin à ses activités en janvier, après que son seul dirigeant, Gerald Cotten, âgé de 30 ans, soit décédé subitement lors d’un voyage à Jaipur, en Inde.


Peu de temps après l’annonce de la mort de l’homme originaire de Fall Rivers, en Nouvelle-Écosse, des documents du tribunal ont révélé qu’il était le seul employé de QuadrigaCX à connaître les codes d’accès cryptés nécessaires pour mettre la main sur les 190 millions $ en cryptomonnaies bloqués dans des portefeuilles numériques hors ligne.


Peu de ces actifs numériques ont été récupérés.


La société doit plus de 260 millions $ en numéraire et en cryptomonnaies, comme Bitcoin et Ethereum, à environ 115 000 de ses utilisateurs.


Si des audiences ultérieures devant la Cour suprême de la province sont nécessaires, elles devront se dérouler devant un juge différent. Le juge Wood a été nommé mercredi au poste de juge en chef de la Cour d’appel de la Nouvelle-Écosse.


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre

À la une

Guerre commerciale : Xi a un atout dans sa manche contre Trump

24/05/2019 | François Normand

ANALYSE - Ces minerais stratégiques pour l'industrie américaine procure un rapport de force à la Chine.

L'inégalité, l'un des principaux enjeux des élections européennes, dit Olivier Royant du Paris Match

25/05/2019 | Karl Moore

BLOGUE INVITÉ. La place de la politique régionale grandit dans la publication, qui s'intéresse à «l'aventure humaine».

Bourse: mieux vaut parfois ne rien faire

Mis à jour le 25/05/2019 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Les conseils affluent en pleine guerre commerciale. Même les pros ne savent pas sur quel pied danser.