RIM considère abandonner la fabrication de téléphones

Publié le 21/01/2013 à 14:40, mis à jour le 17/10/2013 à 10:10

RIM considère abandonner la fabrication de téléphones

Publié le 21/01/2013 à 14:40, mis à jour le 17/10/2013 à 10:10

Par Les Affaires

Research in Motion n’écarte aucune option pour retrouver son lustre d’antan. Elle pourrait même vendre ses activités de fabrication de téléphones pour se concentrer sur les logiciels.

Dans une entrevue publiée dans le journal allemand Die Welt, le pdg de l’entreprise, Thorsten Heins, affirme considérer tous les scénarios possibles, ce qui inclut «se départir de la fabrication des appareils aussi bien que de vendre nos logiciels sous licence». À l’agence Bloomberg, le porte-parole de société de Waterloo, Nick Manning, a précisé qu’il ne s’agissait que d’une possibilité parmi d’autres étudiées dans la réflexion stratégique menée actuellement par l’entreprise.

En mai dernier, RIM a fait appel à JPMorgan Chase et RBC Marchés des capitaux pour l’aider à évaluer ses options. Bien que M. Heins n’ait pas exclu la vente pure et simple de l’entreprise, ce dernier affirme que la direction se concentre à étudier d’autres scénarios, comme des partenariats stratégiques et des ententes de licence.

C’est la semaine prochaine que l’entreprise dévoilera le très attendu BlackBerry 10, le nouveau système d’exploitation de ses appareils mobiles. De nouveaux téléphones seront également présentés à la presse. RIM mise sur ces nouveautés pour renverser la tendance. Les parts de marché du BlackBerry n’ont cessé de reculer devant l’assaut du iPhone d’Apple et des appareils fonctionnant sous Android de Google.

Les investisseurs ont bien accueilli les propos du pdg. L’action de RIM a gagné encore 13 % aujourd’hui. A 14h30, le titre cotait 17,89 $. Depuis son creux de septembre, il a plus que doublé.

D'après Bloomberg

À la une

Budget fédéral 2024: l'art de se tirer dans le pied

EXPERT INVITÉ. Le gouvernement de Justin Trudeau «s’autopeluredebananise» avec son «budget mémorable».

Gain en capital: pas une surprise

EXPERT INVITÉ. «Combien d’impôt ça va vous coûter de plus?»

L'industrie technologique mécontente des mesures sur les gains en capital

Mis à jour à 17:22 | La Presse Canadienne

L'industrie technologique est mécontente des mesures sur les gains en capital.