Jeux vidéo: les ventes glissent pour un 10e mois consécutif

Publié le 12/10/2012 à 11:08, mis à jour le 18/10/2013 à 14:58

Jeux vidéo: les ventes glissent pour un 10e mois consécutif

Publié le 12/10/2012 à 11:08, mis à jour le 18/10/2013 à 14:58

Par La Presse Canadienne

Les ventes au détail de jeux vidéo, de consoles et d'accessoires ont glissé de 24% en septembre aux États-Unis.

Il s'agit d'un dixième déclin mensuel consécutif, pendant que l'industrie attend l'arrivée, le mois prochain, de la nouvelle console Nintendo Wii U.

La firme de recherche NPD Group a indiqué jeudi que les ventes sont passées de 1,11 G$US l'an dernier à 848 M$US cette année.

Les ventes de jeux vidéo elles-mêmes, exception faites des jeux pour PC, ont cédé 18% à 497,4 M$ US.

Le déclin de septembre a toutefois été moins prononcé que celui de 28% attendu par les experts.

Inclusion faite des jeux pour PC, le recul a été de 14% à 547,3 M$ US. Cette performance est également inférieure à la glissade de 23% anticipée.

Les analystes prédisent un ralentissement du déclin des ventes pendant le dernier trimestre, grâce à l'arrivée de nouveaux titres et au lancement, le 18 novembre, de la Wii U.

Les ventes de consoles, comme la Xbox 360, ont fondu de 39% en septembre à 210,9 M$US, tandis que les ventes d'accessoires cédaient 11 pour cent à 139,9 M$ US.

Le titre le plus vendu le mois dernier a été "Madden NFL 13", par Electronic Arts, suivi de "Borderlands 2" de Take 2 Interactive Software et de "FIFA Soccer 13", également d'Electronic Arts.

À la une

Droits d'auteur: OpenAI (ChatGPT) accuse le New York Times de malhonnêteté

Il y a 31 minutes | AFP

Le journal a lancé fin décembre des poursuites contre OpenAI et Microsoft, principal investisseur de cette start-up.

Collations et café pour être au bureau «comme à la maison»

Mis à jour à 12:42 | lesaffaires.com

POUR OU CONTRE LE TÉLÉTRAVAIL. «Il n’y a rien comme être ensemble pour former une équipe solide et forte.»

«À l'aide! Les réunions se multiplient et m'épuisent.»

MAUDITE JOB! «Chez nous, le mode hybride a multiplié le nombre de réunions. Et ça m'épuise...»