Première en 100 ans: un citoyen sera semoncé aux Communes

Publié le 17/04/2024 à 13:57, mis à jour le 17/04/2024 à 17:18

Première en 100 ans: un citoyen sera semoncé aux Communes

Publié le 17/04/2024 à 13:57, mis à jour le 17/04/2024 à 17:18

Par La Presse Canadienne

(Photo: La Presse Canadienne)

Ottawa — La Chambre des communes a réprimandé mercredi en personne un simple citoyen — une procédure parlementaire rarissime, que l’on n’avait pas vue depuis plus de 100 ans à Ottawa.

Il s’agit là de la plus récente retombée du programme ArriveCan, alors que des députés montrent du doigt l’incapacité du gouvernement libéral à gérer le développement de cette application de l’ère pandémique.

Kristian Firth, l’un des partenaires de la firme GC Strategies, avait été «convoqué à la barre» de la Chambre des communes pour rendre des comptes en personne devant les députés, après avoir refusé de répondre à certaines questions lors d’une audience d’un comité parlementaire.

Aucun simple citoyen n’a ainsi été convoqué devant la Chambre depuis 1913, une procédure exceptionnelle qui place le citoyen sous l’autorité des Communes.

En 2021, l’ancien président de l’Agence de la santé publique du Canada, un agent de l’État, avait été réprimandé par la Chambre pour avoir omis de divulguer des documents liés au congédiement de deux scientifiques d’un laboratoire sécurisé de Winnipeg.

Le silence s’est installé à la Chambre des communes alors que M. Firth comparaissait peu après la période des questions, mercredi après-midi, aux côtés de son avocat.

Le premier ministre Justin Trudeau, le chef de l’opposition Pierre Poilievre et plusieurs ministres ont toutefois quitté les Communes avant les réprimandes publiques, d’abord adressées par le président de la Chambre, Greg Fergus.

M. Firth se tenait debout, sans détourner le regard, derrière la barrière en laiton qui empêche les non-élus d’accéder au parquet de la Chambre. Il a ensuite reçu l’ordre du président de répondre aux questions auxquelles il avait refusé de répondre lors d’une réunion d’un comité des Communes le mois dernier.

«Tout ce que vous dites dans cette procédure est protégé par l’immunité parlementaire et ne peut être utilisé contre vous sous aucune autre forme», lui a précisé M. Fergus.

Lors de sa comparution devant le Comité permanent des opérations gouvernementales et des prévisions budgétaires, le 13 mars dernier, M. Firth avait déploré les «fausses allégations» visant son entreprise, qui auraient selon lui donné lieu à des menaces contre lui et sa famille, y compris ses enfants.

La firme GC Strategies n’a pas développé ni géré l’application ArriveCan, mais elle avait été chargée par le gouvernement fédéral de constituer une équipe pour réaliser certaines parties du projet, dont le coût global est estimé à 60 millions de dollars (M$).

La vérificatrice générale du Canada a constaté que trois ministères et agences ne disposaient pas de dossiers financiers précis pour l’application et n’étaient pas parvenus à offrir aux contribuables le meilleur rapport qualité-prix.

Mickey Djuric, La Presse Canadienne

 

 

Inscrivez-vous gratuitement aux infolettres de Les Affaires et suivez l’actualité économique et financière au Québec et à l’international, directement livrée dans votre boîte courriel.

Avec nos trois infolettres quotidiennes, envoyées le matin, le midi et le soir, restez au fait des soubresauts de la Bourse, des nouvelles du jour et retrouvez les billets d’opinion de nos experts invités qui soulèvent les défis qui préoccupent la communauté des affaires.

Sur le même sujet

Un réseau social québécois pour redonner une voix aux citoyens

15/05/2024 | Katia Tobar

ALGORITHMES. «On a réalisé que le modèle présenté comme unique option, il n’est pas normal.»

«C’est juste des réseaux sociaux»

10/04/2024 | Katia Tobar

ALGORITHMES. Protégez-vous la santé mentale de vos gestionnaires de communauté?

À la une

Les changements climatiques menacent les pollinisateurs, prévient une étude

Il y a 25 minutes | La Presse Canadienne

Les populations de pollinisateurs sont en déclin à travers le monde.

Bourse: Wall Street ouvre en ordre dispersé après un record

Mis à jour à 09:58 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS.

L’Iran en deuil après la mort du président Raïssi dans un accident d’hélicoptère

08:15 | AFP

Le décès de M. Raïssi à 63 ans ouvre une période d’incertitude politique en Iran.