La décision du CRTC aidera les fournisseurs régionaux, disent des experts

Publié le 16/04/2021 à 13:29

La décision du CRTC aidera les fournisseurs régionaux, disent des experts

Publié le 16/04/2021 à 13:29

Par La Presse Canadienne

Il y aurait cependant trop peu d'aide pour les nouveaux venus sur les marchés du sans-fil. (Photo: 123RF)

Certains analystes des télécommunications et défenseurs des consommateurs estiment que les fournisseurs régionaux de services sans fil et internet du pays profiteront le plus de la décision réglementaire historique du CRTC dévoilée jeudi. 

Selon les rapports d’analystes, deux des groupes régionaux de télécommunications de taille moyenne inscrites à la Bourse au Canada auront probablement plus de marge de manoeuvre pour se développer, étant donné les nouvelles restrictions imposées par le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) à Bell Canada de BCE, Rogers Communications et Telus.

Mais les analystes de RBC Marchés des capitaux et de Canaccord Genuity affirment que les trois grands fournisseurs de services sans fil nationaux seront probablement en mesure de s’ajuster aux nouvelles règles du CRTC. 

L’un des groupes de défense des consommateurs les plus revendicateurs du Canada, OpenMedia, a critiqué le CRTC pour avoir trop insisté sur les fournisseurs régionaux et en avoir fait trop peu pour limiter le pouvoir de marché des trois géants et très peu pour aider les nouveaux venus sur les marchés du sans-fil. 

Les analystes ont adopté une vision plus favorable de la décision du CRTC, en faisant valoir que Vidéotron, de Québecor, aura plus d’options pour renforcer sa base au Québec ou acheter des actifs dans d’autres provinces, et que Cogeco Communications pourrait être en mesure de faire progresser son objectif stratégique d’ajouter le sans-fil à son offre pour internet et pour les réseaux de télévision câblée en Ontario et au Québec. 

La plupart des observateurs, y compris le CRTC, jugent que l’avenir de Shaw Communications et de sa filiale sans fil Freedom Mobile, présente en Ontario, en Alberta et en Colombie-Britannique, est plus difficile à prévoir en raison du projet de rachat par Rogers. 

 

À la une

Inscrivez-vous au Défi Start-Up!

30/04/2021 | lesaffaires.com

Les Affaires est à la recherche de la start-up qui va révolutionner le futur. Ça pourrait être la vôtre!

Défi Start-up: les éléments d'un bon «elevator pitch»

06/05/2021 | Denis Lalonde

BALADO. Comment faire bonne impression auprès d'investisseurs potentiels en moins de 2 minutes? Anne Marcotte explique.

Voici le jury de la 6e édition du Défi Start-up Les Affaires

06/05/2021 | lesaffaires.com

DÉFI START-UP. Serge Beauchemin, Anne Marcotte, Éric Labelle et Marine Thomas sont les membres du jury cette année.