Amazon ouvrira un nouveau centre d'expédition à Caledon, en Ontario

Publié le 25/07/2018 à 14:03

Amazon ouvrira un nouveau centre d'expédition à Caledon, en Ontario

Publié le 25/07/2018 à 14:03

Par La Presse Canadienne

Le géant du commerce électronique Amazon a annoncé mercredi qu'il ouvrira un nouveau centre d'expédition à Caledon, en Ontario, pour ramasser, emballer et expédier des articles de petite taille comme des livres, des appareils électroniques et des jouets.

Selon la société établie à Seattle, ce nouveau centre entraînera la création de plus de 800 emplois à temps plein.

Le centre, d'une superficie d'un million de pieds carrés (environ 92 900 mètres carrés) sera la sixième installation d'Amazon en Ontario, et sa neuvième au Canada.

La construction du centre de Caledon, une ville de la grande région de Toronto, devrait être complétée d'ici la fin de 2019. 

Amazon avait annoncé, plus tôt en juillet, la construction d'un centre d'expédition pour articles volumineux dans la région d'Ottawa, qui entraînera la création de plus de 600 emplois à temps plein. 

Amazon est en outre la recherche d'un nouveau siège social en Amérique du Nord, baptisé HQ2.

Toronto est la seule ville canadienne toujours en lice pour abriter ce deuxième siège social, dont l'emplacement devrait être annoncé plus tard cette année.

 


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

À la une

Le G7 Finances fait un pas vers la taxation des géants du numérique

18/07/2019 | AFP

Le G7 s’est aussi entendu sur « pour instaurer une taxation minimale à l’impôt sur les sociétés ».

FaceApp aspire vos données, mais ce n'est pas la seule

18/07/2019 | AFP

Outre le fait que la société est russe, sont en cause les conditions générales d’utilisation.

États-Unis: mises en garde sur la populaire application russe FaceApp

18/07/2019 | AFP

Un sénateur appelle la police à enquêter sur les «risques pour la sécurité nationale et la vie privée».