Près de 2M$ pour l'expansion de PhenoSwitch Bioscience

Publié le 22/08/2019 à 14:30

Près de 2M$ pour l'expansion de PhenoSwitch Bioscience

Publié le 22/08/2019 à 14:30

Par Pascal Forget
personne qui dessine molécule

(Photo: Courtoisie)

PME DE LA SEMAINE. PhenoSwitch Bioscience, de Sherbrooke, obtient un financement de 2M$ pour accélérer son expansion. L’appui permettra à l’entreprise spécialisée en spectrométrie de masse de se doter d’une capacité de production automatisée et informatisée pour améliorer son processus d’analyse et de découverte.

Le laboratoire PhenoSwitch Bioscience bénéficiera d’une contribution remboursable de 722 600 dollars de Développement économique Canada pour les régions du Québec. De plus, la BDC et la Banque Nationale, offrent chacune un montant de 592 000$, ce qui porte la valeur totale du financement reçu à environ 2M$. L’entreprise est en quête d’un montant de 500 000$ supplémentaire pour le volet recherche et développement du projet.

La spectrométrie de masse permet d’identifier des molécules en mesurant leur masse et de caractériser leur structure chimique. Une technologie utilisée en biotechnologies et en sciences de la vie, mais aussi pour l’analyse de produits de consommation.

Les nouveaux équipements vont permettre de quadrupler la capacité de traitement des échantillons. Mais il faut aussi augmenter la capacité d’analyse des données recueillies. Pour l’entreprise, le traitement informatique est la solution.

«Nous savons utiliser le spectromètre de masse pour générer les données, et comment les analyser avec du jus de cerveau (notre expertise)», affirme Hugo Gagnon, Directeur général et vice-président. «Nous voulons, avec notre financement, développer les outils informatiques qui vont tirer le maximum d’informations des données de façon automatisée.»

PhenoSwitch ne fait pas de certifications ou de certificats d’analyse, où la compétition est importante, et où le volume d’affaires fait la différence. Elle se concentre plutôt dans la recherche et les partenariats avec ses clients.

«Notre savoir-faire, notre expertise scientifique et technique, vient du fait que notre équipe a des compétences variées, pour bien comprendre les processus biologiques. Nous ne nous contentons pas de faire l’analyse: nous faisons de l’accompagnement scientifique», explique M. Gagnon.

L’entreprise vient de rétablir ses opérations après un déménagement dans de nouveaux locaux situés près de l’Université de Sherbrooke. C’est là que se trouvaient les premiers clients de l’entreprise, leur assurant un marché local pour démarrer les opérations.

Les contrats de l’entreprise étaient jusqu’à présent obtenus par le bouche-à-oreille, mais aussi par l’utilisation des plateformes de commercialisation de projets scientifiques, qu’on peut comparer à des «Amazon de la science».

Le financement permettra de mettre en œuvre un plan de commercialisation aux États-Unis, où se trouve déjà de 75% à 80% de sa clientèle.

«On aimerait augmenter notre présence dans la région de Boston, où il y a un gros hub dans le domaine des sciences de la santé. Lorsque les entreprises pensent à la spectométrie, on veut qu'elles pensent à nous», raconte M. Gagnon.

L’objectif est de le doubler le chiffre d’affaires de 700 000$ dès l’an prochain, et d’au moins le quadrupler d’ici 5 ans, principalement par l’obtention de contrats à valeur ajoutée plus grande.

Fondée en 2002 pour développer des molécules pour des médicaments, PhenoSwitch Bioscience se spécialisée dans spectrométrie de masse depuis 2013. L’entreprise compte 9 employés affectés à la production.

 

PhenoSwitch Bioscience en bref

Chiffre d'affaires: 700 000$

Nombre d'employés: 9

Année de fondation: 2002

Objectif de croissance: quadrupler le chiffre d'affaires d'ici 5 ans


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

Bourse: le Dow, le S&P 500 et le Nasdaq montent de plus de 7%

Mis à jour le 06/04/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Une lueur d'espoir sur le front du coronavirus semble animer le marché.

Titres en action: Postmedia, Fujifilm, Ocado, Rolls Royce...

Mis à jour le 06/04/2020 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

La résilience de l'industrie pétrolière subit son pire test

BLOGUE INVITÉ. L'industrie du pétrole vit la pire crise de son histoire. Quelles perspectives? Réponses d’Yvan Cliche.