Normand Laprise: «Ça ne me dit rien l'agneau du Québec»

Publié le 23/05/2018 à 13:45

Normand Laprise: «Ça ne me dit rien l'agneau du Québec»

Publié le 23/05/2018 à 13:45

Par Denis Lalonde

En direct de C2 Montréal, Normand Laprise, co-propriétaire du restaurant Toqué et de la Brasserie T, parle de l’importance d’une politique de traçabilité pour l’industrie agro-alimentaire.


Certaines étiquettes ne reflètent pas la véritable origine des aliments. C'est un enjeu collectif. «Le consommateur a une responsabilité, il doit demander plus que du veau du Québec, savoir d'où cela vient», explique Normand Laprise, qui veut développer les projets de Brasserie T sur la Rive Sud et la Rive Nord par lesquels il veut donner toute la transparence sur les produits.



Chez Toqué, le chef veut de la traçabilité avec une cuisine de production dans laquelle il achète ses produits comme l'agneau tout entiers. Il pense à transformer son restaurant en boutique ou comptoir du côté de Parc-Extension pour permettre aux clients d'accéder à ces produits.


Car «quelqu'un qui fait un agneau commercial, il l'élève en quatre mois. Mais l'artisan avec lequel je travaille, le nourrit et l'abrite deux mois de plus.  Ce producteur doit recevoir en échange de cette plus-value», explique Normand Laprise.


 

À suivre dans cette section


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

À la une

Propriétaires d’entreprises: sauvez de l’impôt et retenez vos employés clés grâce aux frais médicaux.

22/05/2019 | Dany Provost

BLOGUE INVITÉ. Un régime «coût-plus» complète une assurance collective standard pour attirer des candidats de valeur.

Le Québec doit mieux intégrer ses immigrants, dit l'Institut du Québec

Il y a 3 minutes | La Presse Canadienne

Le poids démographique du Québec au sein du Canada passera de 22,6% à 20,2% en 2040.

Énergies fossiles: prudence avec les «actifs échoués»

22/05/2019 | François Normand

BALADO - La Banque du Canada met en garde les investisseurs dans sa dernière Revue du système financier - 2019.