10 choses à savoir mercredi

Publié le 25/01/2017 à 09:30, mis à jour le 25/01/2017 à 10:04

10 choses à savoir mercredi

Publié le 25/01/2017 à 09:30, mis à jour le 25/01/2017 à 10:04

Par Yannick Clérouin, Alain McKenna et Julien Abadie

Point 4: Elon Musk va vraiment creuser sous Los Angeles (Getty)

Bon mercredi! Voici 10 informations qui méritent votre attention en ce mardi 24 janvier. 

1- Voici la seule exigence demandée pour obtenir le boulot le plus cool de l’heure. Le jeu plus que satirique Cards Against Humanity, qui connait un succès phénoménal partout sur la planète, se définit comme «un jeu de cartes pour gens horribles». Il consiste à poser une question tirée d’une carte, à laquelle les autres joueurs répondent à l’aide de propositions farfelues et absurdes également tirées du jeu. Le résultat est souvent à mourir de rire. Et dernièrement, son éditeur s’est mis à la recherche d’un nouveau PDG. Les exigences? «Excellent orateur public. Capable de rester calme sous pression. Habile négociateur avec une opposition crâneuse. Expérience à chasser les terroristes les plus rusés. Et minimum de 8 ans d’expérience comme président des États-Unis ou d’une nation équivalente.» Qui, d’après vous, a l’étoffe pour un tel boulot? Les avantages comprennent un déménagement payé à Chicago, et la possibilité d’adopter et de devenir le père de tous les employés de l’entreprise. Un boulot de rêve pour le candidat en question, qu’en dites-vous?

2-Oh, oh, les Américains flippent les maisons au même rythme qu’en 2006. Le marché immobilier a pris du mieux au sud de la frontière, à tel point que le monstre de la spéculation refait surface. Les «flippers» de maisons, qui achètent des propriétés à des fins spéculatives dans l’espoir de profiter de la hausse des prix à court terme, ont réalisé 6,1% des transactions immobilières comptabilisées aux États-Unis en 2016. Il s’agit du niveau le plus élevé depuis 2006, alors que les flips avaient représenté 7,3% des ventes, rapporte Bloomberg. La firme Trulia, qui compile les données, considère qu’il s’agit d’un flip lorsqu’une propriété change de mains deux fois sur une période de douze mois. Les flips ont effectué un retour en force dans les villes frappées par la vague des reprises, comme Las Vegas, où 16,5% des transactions de la dernière année ont été des flips. Les villes floridiennes de Tampa et de Deltona ont aussi été le théâtre d’un pourcentage élevé de flips. Doit-on craindre une nouvelle crise immobilière au sud de la frontière? Un expert cité par Bloomberg ne semble pas encore inquiet outre mesure. Cela dit, il faudra garder à l’oeil ce phénomène en 2017.

3-Les États-Unis sont le pays qui compte le plus d'inventeurs immigrants. Au moment où Trump s'apprête à signer des ordres exécutifs limitant l'immigration en provenance du Moyen Orient, Quartz publie ce graphique sans équivoque: entre 2000 et 2010, les immigrants américains ont déposé quelque 194600 brevets. C'est 8 fois plus que le second, l'Allemagne. «Normal, ils sont plus nombreux!» pourrait-on rétorquer. Mais non: même en rapportant ce nombre à la population respective de chaque pays (319 millions pour les États-Unis et 80 millions pour l'Allemagne), le ratio d'inventeurs immigrants reste considérablement plus élevé aux États-Unis.

4-Elon Musk va vraiment creuser un tunnel pour répondre aux problèmes de trafic à Los Angeles. Il y a quelques semaines, on a cru qu'il blaguait: coincé dans les embouteillages monstres de LA, le patron de Tesla avait tweeté qu'il faudrait construire un tunnel pour corriger ce problème et qu'il allait lancer une compagnie pour le faire. Mais Musk ne blaguait pas. Ses derniers tweets annoncent en tout cas qu'il a fait «des progrès excitants sur ce dossier. Je prévois qu'on commencera à creuser dans à peu près un mois»(!). Et selon lui, ce premier tunnel devrait raccorder les bureaux de Space X à la Freeway 105 toute proche. En toute simplcicité.  Il y a quelques jours, Musk déclarait même à ce propos: «C'est vraiment une idée simple et évidente et j'aimerais que plus de personnes s'en emparent: il faut construire plus de tunnels. Les tunnels sont géniaux. C'est juste un trou dans le sol, ce n'est pas si compliqué. Mais si vous avez des tunnels dans une ville, vous limitez massivement la congestion. En plus, vous pouvez avoir des tunnels à différents niveaux. On pourrait probablement construire 30 couches de tunnels superposés et complètement régler le problème des embouteillages dans les villes densément peuplées.» Bref, visiblement, le plus fou des pdg de la planète continue de se creuser les méninges pour la révolutionner...

5-Les Bourses américaines devraient poursuivre sur leur lancée de la veille et se hisser à de nouveaux sommets mercredi. C'est du moins ce que laisse entrevoir les négociations sur les contrats à terme. Les indices S&P 500, Dow Jones et Nasdaq montent de respectivement 0,33%, 0,36% et 0,45% peu avant l'ouverture officielle. Le baril de pétrole Brent, la référence au Québec, prend 0,88% à 54,95$US. Lisez notre revue boursière complète.

6-Mark Zuckerberg pour président, il faut oublier ça (pour le moment). Le jeune PDG de Facebook(Nasdaq, FB) n’est pas intéressé à se présenter comme candidat à la présidence des États-Unis. Il a répondu au site BuzzFeed qu’il consacrait son énergie à bâtir la communauté de Facebook et à l’initiative Chan Zuckerberg, une entreprise à responsabilité limitée qui vise à faire progresser le potentiel humain et à réduire les inégalités. L’homme de 32 ans n’a pas trop élaboré, mais il met ainsi fin aux rumeurs qui circulent depuis des semaines à propos de ses intentions politiques. Le magazine Vanity Fair avait titré plus tôt ce mois-ci «Mark Zuckerberg deviendra-t-il notre prochain président?» Il faut dire que M. Zuckerberg a contribué à alimenter la machine à rumeurs. Il a embauché un ex-photographe de la Maison-Blanche pour prendre ses photos publiées sur Facebook et a inclus une clause lui permettant d’occuper le prestigieux poste dans une restructuration du capital de son entreprise. M. Zuckerberg est déjà une des personnes les plus influentes de la planète, pourquoi se casserait-il la tête à diriger un pays?

7-On sait maintenant combien coûte un ordinateur quantique. Vous voulez deviner tous les mots de passe de l’univers? Résoudre des calculs avancés à une vitesse de traitement quelques dizaines de milliers de fois plus rapide que celle du superordinateur le plus puissant à ce jour? Il vous en coûtera 20 millions de dollars (15 M $US). C’est en tout cas le prix fixé par la société canadienne D-Wave pour son 2000Q, le premier ordinateur quantique sur la planète à être mis en vente. Le 2000Q est doté de 2000 qubits, les unités de base de ce type d’ordinateurs. C’est le double de son prototype le plus récent, le 2X. Le fabricant compte déjà parmi ses clients la NASA, Google et Lockheed Martin. PC World explique que l’entreprise compte avant tout mettre à niveau l’équipement de ses clients. Pour que d’autres entreprises ou de richissimes férus de techno puissent en profiter, il faudra attendre un peu. Les logiciels conçus pour cette nouvelle forme d’informatique ne sont pas très courants. D-Wave a d’ailleurs comme prochain objectif de produire un ordinateur quantique pouvant faire fonctionner les mêmes logiciels que les PC actuellement en marché.

8- L’intelligence artificielle est désormais capable de bluffer les humains. Dans un nouvel affrontement personne-machine, un programme d’intelligence artificielle mis au point par le professeur Tuomas Sandholm, de l’Université Carnegie Mellon, a complètement déjoué une équipe de joueurs professionnels de poker, accumulant une renversante somme de 800000$US. L’affrontement a débuté le 11 janvier dans le cadre de la compétition «Brain vs Artificial Intelligence, raconte le site Next Web. Quatre pros du heads up se mesurent à Libratus au poker. La revanche est douce pour l’IA, car en mai 2015, la première version du logiciel du professeur Sandholm avait perdu 730000$US en 10 jours de poker No-Limit contre les quatre joueurs. Ce qui a surpris un des joueurs, c’est la faculté du programme d’intelligence artificielle à constamment améliorer son jeu. «Le robot devient meilleur de jour en jour», a dit Jimmy Chou. Après Alpha Go de Google, qui a battu le meilleur joueur du monde de ce célèbre jeu chinois, cette conquête de Libratus illustre les pas de géant qu’effectue l’intelligence artificielle.

9-Restons dans le monde des robots: taxer les robots qui remplacent les emplois humains, une fausse bonne idée. Il n’y a pas de limites à l’imagination des politiciens pour imposer un nouveau fardeau fiscal aux entreprises et le candidat aux primaires présidentielles en France, Benoît Hamon, l’illustre avec brio. Son programme comporte en effet la création d’une taxe sur la richesse créée par les robots, afin de concilier protection sociale et automatisation du travail. Comme le souligne Leonid Bershidsky, chroniqueur pour Bloomberg, taxer les robots n’est pas une idée originale de M. Hamon. Mady Delvaux, un politicien luxembourgeois, avait suggéré en mai dernier de mettre en place un revenu universel et une taxe sur l’automatisation. Il avait alors proposé que les entreprises rapportent les effets de l’intelligence artificielle et de la robotique sur leurs résultats à des fins de taxation et de contribution à la sécurité sociale. La logique est la suivante: les machines deviennent plus intelligentes et en mesure d’effectuer des tâches qui étaient autrefois réservées uniquement aux humains. Pourquoi ne pas donc imposer les entreprises qui font appel à ces machines? Leonid Bershidsky fait toutefois remarquer, études à l’appui, que taxer l’automatisation ne sera pas une mesure efficace pour permettre aux travailleurs qui réalisent des tâches routinières de conserver leur poste. Une telle politique rendrait les entreprises françaises moins concurrentielles, puisqu’elles auraient moins de raisons d’innover. Ce qui en fin de compte nuirait au marché du travail. Voilà matière à réflexion, M. Hamon.

10-Cette table à café ferait un malheur dans votre salle d’attente. La table Sisyphus du designer Bruce Shapiro, est inspirée de Sisyphe qui, dans la mythologie grecque, est condamné à pousser un rocher au haut d’une montagne pour l’éternité. Ici, deux moteurs magnétiques poussent une bille dans une fine couche de sable recouverte d’un verre très solide. Les moteurs suivent un rythme et une trajectoire qui peut être personnalisée à volonté, ce qui fait que la table n’a jamais la même allure. Cette table devrait être mise en marché d’un moment à l’autre. À voir! 



 

Source: Les Affaires, communiqué, Bloomberg, BuzzFeed, Next Web, Quartz, Financial Post, 

À suivre dans cette section


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

Expérience

Jeudi 20 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

L'importance du réseau pour les petites entreprises

Édition du 19 Octobre 2019 | Kévin Deniau

ENTREPRENEURIAT: L'APPORT DES TPE. Plutôt que de laisser filer de trop grosses occasions, des TPE travaillent en équipe.

Les très petites entreprises: essentielles à l'économie

Édition du 19 Octobre 2019 | Kévin Deniau

ENTREPRENEURIAT: L'APPORT DES TPE. L'importance des très petites entreprises est bien souvent sous-estimée

Pour les TPE, un parcours parsemé d'obstacles pour atteindre la croissance

Édition du 19 Octobre 2019 | Kévin Deniau

ENTREPRENEURIAT: L'APPORT DES TPE. Seules six TPE sur dix ont connu une croissance positive entre 2012 et 2014.