Lion Électrique supprime 120 emplois dans le cadre d’une restructuration

Publié le 18/04/2024 à 09:25

Lion Électrique supprime 120 emplois dans le cadre d’une restructuration

Publié le 18/04/2024 à 09:25

Par La Presse Canadienne

Dans un communiqué, l’entreprise a précisé que les employés qui perdront leur poste sont «principalement basés au Canada dans des fonctions corporatives et de développement de produits».(Photo: La Presse Canada)

Le constructeur québécois de véhicules urbains mi−lourds et lourds électriques Lion Électrique a annoncé jeudi qu’il supprimera 120 emplois dans le cadre d’une restructuration visant à «rationaliser davantage ses dépenses d’exploitation et à aligner sa structure de coûts à la dynamique actuelle du marché».

Dans un communiqué, l’entreprise a précisé que les employés qui perdront leur poste sont «principalement basés au Canada dans des fonctions corporatives et de développement de produits». Au terme de ce coup de sabre, elle comptera environ 1150 employés, parmi lesquels plus de 600 sont affectés à des postes de production.

Selon le chef de la direction et fondateur de Lion, Marc Bédard, il est essentiel que l’entreprise ajuste ses effectifs à l’évolution de l’environnement dans lequel elle œuvre.

«La dynamique actuelle du marché, particulièrement les retards rencontrés avec le Fonds fédéral canadien pour le transport en commun à zéro émission, a un impact négatif persistant sur nos livraisons d’autobus scolaires, nous obligeant à procéder à une réduction supplémentaire de notre main−d’œuvre», a-t-il souligné par écrit, disant regretter les coupes et leurs impacts sur les employés touchés.

Selon Lion, les suppressions annoncées jeudi ne devraient pas affecter la capacité de production. L’entreprise mettra aussi en place d’autres mesures visant à réduire sa structure de coûts, notamment en ce qui concerne la logistique d’inventaire par des tiers, les dépenses de loyer, la consultation, le développement de produits et les honoraires professionnels.

Lion estime que tous ces changements, combinés à d’autres mesures annoncées dans les derniers mois, devraient générer des économies annualisées d’environ 40 millions de dollars (M$).

En février, au moment où il avait révélé avoir creusé ses pertes au quatrième trimestre de 2023 et lors de l’ensemble de l’exercice financier, le constructeur avait annoncé qu’il procédait à la mise à pied «temporaire» d’environ 100 employés, faisant partie principalement de la main−d’œuvre du quart de nuit de son usine de fabrication de Saint−Jérôme.

À la fin novembre 2023, Lion avait aussi licencié 150 employés. Selon un avis de licenciement collectif fourni à La Presse Canadienne par le ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale, 121 de ces 150 licenciements concernaient des employés au Québec, soit 95 aux installations de Saint−Jérôme et 26 aux installations de Mirabel.

La perte nette de Lion Électrique est passée de 4,6 M$ au quatrième trimestre de 2022 à 56,5 M$ au même trimestre lors de l’exercice 2023. Et la perte nette de l’exercice 2023 a été pire que celle de l’année précédente, car elle a bondi de 17,8 M$ à 103,8 M$.

Sur le même sujet

Main-d'oeuvre: les entreprises embauchent «plus que jamais»

15/05/2024 | François Normand

Selon un nouveau rapport de STIQ, 48% des PME manufacturières ont connu une hausse d’au moins 5% de leurs effectifs.

Le marché de l'emploi ralentit en avril aux États-Unis

03/05/2024 | AFP

En avril, 175 000 emplois ont été créés, contre 315 000 en mars.

À la une

Ce projet de loi affectera toutes les entreprises

24/05/2024 | François Normand

ANALYSE. Le projet de loi sur l’énergie que Pierre Fitzgibbon déposera d’ici le 7 juin sera structurant pour le Québec.

Électricité: un manufacturier sur trois en manque

23/05/2024 | François Normand

Près de 75% des entreprises des secteurs manufacturier et industriel retardent des projets ou des investissements.

Bourse: les résultats des 7 magnifiques au 1T

24/05/2024 | lesaffaires.com

D'Apple à Nvidia, qui a dépassé les attentes ou déçu les marchés.